Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 23 septembre |
Saint Pio de Pietrelcina
home iconAu quotidien
line break icon

La meilleure technique pour apprendre à ses enfants à rendre service sans râler

Theloushe | Flickr CC

Edifa - Publié le 27/01/21 - Mis à jour le 03/09/21

Pas facile d'impliquer les enfants dans les tâches domestiques. Voici une astuce pour qu’ils ne perçoivent plus ces services quotidiens comme des corvées.

Le partage des tâches n’est pas qu’une affaire de couple, c’est une nécessité familiale. D’où la mise en place des célèbres tableaux de service, destinés à rappeler aux enfants que leur mère n’est pas Mary Poppins, au grand regret de tout le monde. Normalement, au début, ça fonctionne, et on se demande même pourquoi on n’y avait pas pensé plus tôt : fini les disputes, chacun sait ce qu’il a à faire, lundi le couvert, mardi le coup de balai, mercredi les poubelles, en voilà une fourmilière bien gérée à qui on a appris le sens du bien commun et des responsabilités.

Mais en règle générale, tôt ou tard, ça finit par déraper. Même si vous avez écrit « service » en lettres d’or en haut du tableau, nombreux sont ceux qui bizarrement liront « corvée du jour ». Et passée la satisfaction de ne plus avoir à courir après tout le monde au moment de mettre le couvert, vous risquez de déchanter, en voyant s’instaurer le peu glorieux trafic de services. « Je t’échange mon tour de couvert d’aujourd’hui contre ton tour de nettoyage de la cage à lapin, mais tu me passes aussi ta session de jeux vidéo et je complète avec un prêt de skate si tu prends mon tour de poubelles ». Retour des disputes garanti…

Faire entrer les efforts dans le rang des bonnes habitudes

Or, qu’est-ce qui donne du sens au service véritable ? Son contenu : faire quelque chose d’utile. Sa finalité : le faire pour quelqu’un. Et son intention : le faire gratuitement, sans chercher ni attendre de contrepartie. On peut alors espérer que notre organisation donne aux enfants le sens du service, en faisant entrer ces efforts dans le rang des bonnes habitudes.

C’est la vertu de l’habitude : elle rend plus facile, plus aisée l’action, qui gagne alors en spontanéité. Exemple, parler en public. Autre conséquence d’une habitude : elle libère l’esprit. Lorsque le geste est guidé par l’habitude, la conscience se retire. On agit sans y penser, et en pouvant alors réfléchir à autre chose, ce qui est bien pratique. Vive les bonnes habitudes. Mais quand le geste est devenu une corvée mécanique, sans gratuité, accomplie juste pour éviter les ennuis, il se vide de son sens. Certes le travail est fait, mais à contrecœur. Et on peut débattre du bien-fondé ou non de nos tableaux : organisation et éducation ne sont pas des synonymes, et c’est heureux…

Un simple mot peut faire grandir la joie de rendre service

Alors, comment nourrir l’esprit de service ? Par la reconnaissance incessante. Dire merci, c’est reconnaître et valoriser celui qui a fait le travail, saluer sa générosité et son efficacité. C’est remettre au cœur de la famille la finalité des services que nous nous rendons mutuellement : « Tu as fait du bien à quelqu’un, tu as été utile à beaucoup ». Remercier toujours, c’est souligner qu’il y a eu un don, un acte qui aurait pu ne pas être, un acte libre et gratuit. Ce simple mot rétablit et fait grandir la joie de rendre service.

Jeanne Larghero


ZMYWANIE

Lire aussi :
« C’est pas mon tour ! » : et si vous repensiez le partage des tâches familiales ?

Tags:
EnfantsFamilleménageservice
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
3
SANKTUARIUM W LA SALETTE
Timothée Dhellemmes
Le pape François s’adresse aux pèlerins de Notre-Dame de La Salet...
4
Laurent Ottavi
Guillaume Cuchet : « Le catholicisme aura l’avenir qu’on voudra b...
5
Père Christian Lancrey-Javal
Esquiver, encaisser, répondre. La leçon de bo...
6
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
7
WEB2-FAMILLE-LEFEVRE-YOUTUBE.jpg
Agnès Pinard Legry
Le premier single de la famille Lefèvre enfin disponible
Afficher La Suite