Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 01 décembre |
Saint Eloi
home iconSpiritualité
line break icon

Nos rameaux, ce seront nos efforts pour prendre part à la croix du Christ

BOXWOOD BRANCHES

Catherine Leblanc | Godong

Edifa - Publié le 03/04/20

En ces temps de confinement, les chrétiens s’apprêtent à vivre un dimanche des Rameaux particulier. Ni procession ni messe, qui attirent pourtant chaque année de très nombreux fidèles munis de branches de buis. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne pourront pas faire de la semaine qui s'ouvre une vraie Semaine sainte.

La procession des Rameaux inaugure la Semaine sainte. Jésus est présent et agissant dans la liturgie de l’Église. Si la liturgie évoque le passé, cette présence mystérieuse du Christ fait que ce passé devient actuel. Ce dimanche des Rameaux, Jésus entre à Jérusalem, la Ville sainte, où il va mourir et ressusciter. Tous les chrétiens sont les acteurs de ce drame. Ils sont ces foules qui cueillent des branches pour acclamer le Seigneur. En ce dimanche, Jésus est acclamé comme le grand vainqueur. Il entre à Jérusalem pour se battre, un peu comme dans un tournoi. Il se bat contre toutes les forces du péché et de la mort, et son supplice est mystérieusement le chemin de la victoire, le piège qu’Il tend à la mort. Il l’écrasera par sa Résurrection. Les chrétiens sont tellement sûrs de sa victoire — n’est-il pas le Fils de Dieu ? — qu’ils l’acclament avant même le début du combat : « Hosanna au plus haut des cieux ! ».

Regarder au-delà du geste liturgique

Ces rameaux sont le symbole des bonnes actions par lesquelles nous acclamons le Seigneur d’une façon plus substantielle encore et plus durable que par le geste liturgique. Nos rameaux, ce sera notre prière plus fervente au cours de cette semaine. Le souci que nous aurons de lire les textes de la liturgie dans notre missel.

Nos rameaux, ce sera aussi un examen plus attentif de notre vie avant de recevoir le pardon de nos fautes et une résolution plus sérieuse de mieux faire. Nos rameaux, ce sera les quelques mortifications que nous nous imposerons cette semaine, pour prendre une petite part à la croix du Christ. Ce sera enfin et surtout, les progrès que nous ferons dans la charité l’amabilité, la serviabilité, sans condition, à l’égard de tous. Le jour de Pâques, nous ressentirons alors une joie immense !




Lire aussi :
Ils ont trouvé comment fêter les Rameaux depuis chez eux

Tags:
Confinementrameaux
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Afficher La Suite