Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Faire de bonnes études c’est bien, leur donner du sens c’est mieux

ETUDIANTS-IRCOM-Laure-Helene-Arnauld

Laure-Hélène Arnauld

Des étudiants à l'Ircom.

Agnès Pinard Legry - publié le 16/04/24

Classement, échanges à l’étranger, frais de scolarité, sélection à l'entrée… Les critères pour choisir sa formation sont aussi nombreux que variés et dépendent de la sensibilité de chacun. École supérieure des humanités et du management, l’Ircom a néanmoins décidé de miser sur un en particulier : la quête de sens.

Alors que l’offre de formations supérieures s’enrichit et se développe chaque année un peu plus, il est parfois difficile de poser un choix éclairé quand il s’agit de son avenir. À quel classement se fier ? Faut-il prioriser les intervenants ? Les échanges à l’étranger possible ? Et qu’en est-il des frais de scolarité ? Si les critères sont nombreux, il en est un, discret mais ô combien essentiel, qui irrigue désormais tous les autres : le sens. Alors, bien sûr, il n’est pas présenté en tant que tel dans les différents classements étudiants. Et pourtant, il est au cœur des préoccupations des jeunes. L’Ipsos a mené en mai 2023 un sondage auprès des jeunes talents français quant à leurs attentes dans un contexte de crise.

Il en ressort que 56% des étudiants et 46% des alumni (anciens élèves, ndlr.) déclarent qu’ils seraient fiers d’avoir contribué à des changements positifs pour la société. Une majorité de talents souhaite d’ailleurs travailler dans le secteur de l’environnement (76% des étudiants et 78% des alumni), suivi de près par celui de l’énergie (60% des étudiants et 65% des alumni). Ils affirment également à 50% pour les étudiants et 61% pour les alumni vouloir privilégier un emploi au sein d’une entreprise à impact. Fait plus marquant encore, 71% des étudiants et 67% des alumni déclarent qu’ils seraient prêts à accepter un emploi plus précaire mais porteur de sens. 50% des répondants sont même disposés à supporter une baisse de salaire de 5% à 20% pour travailler dans un secteur engagé.

Des alumni comblés

Un sondage qui illustre bien la stratégie choisie par l’Ircom, l’école supérieure des Humanités et du Management, depuis sa création il y a 40 ans. Son objectif ? Former des décideurs compétents et responsables en proposant différents masters en solidarité, en communication et en management. “Aider chacun à déployer tous les aspects de la personne humaine”, c’est ce que l’Ircom propose à ses étudiants. Âgé de 21 ans, Mathieu a rejoint le master communication de l’Ircom après un bachelor. De nature curieuse, il a souhaité poursuivre dans cette voie là afin de confirmer son appétence pour ce domaine. “Je voulais choisir quelque chose qui me plaisait à 100% pour conserver intact chaque jour le plaisir de venir travailler le matin”, assure le jeune homme. Une première expérience en alternance lui ayant laissé quelques doutes, il a décidé d’éprouver sa motivation à l’Ircom. “J’ai eu l’impression de redécouvrir des choses que je connaissais déjà en communication interne, externe… En plaçant l’humain et les relations humaines au cœur de chaque enseignement, ma vision de la communication a profondément évolué”, se réjouit-il.

Alumni de ce même master en management et communication, Cécile travaille aujourd’hui en tant que chef de projet chez Hotshop, une agence de design packaging. Et elle ne regrette pas un seul instant d’avoir choisi l’Ircom : “Il est essentiel de connaître le travail technique de ceux qu’on manage pour comprendre leur problématique, la réalité de leur métier et mener les projets ensemble.” Et la jeune femme de reprendre : “Au quotidien, tous les enseignements de management me sont utiles – qu’ils soient humains à travers les théories étudiées ou les témoignages des intervenants ou qu’ils soient plus pratiques : suivi de projet, oral de posture managériale que l’on fait en M2.”

Marie-Cécile, alumni du master solidarité de l’Ircom, occupe aujourd’hui le poste de directrice d’établissement scolaire hors contrat. Elle garde de ses années passées à l’Ircom de précieux souvenirs, de solides enseignements, et, surtout, “une ouverture sur le monde pour aller chercher au fond de nous ce qui nous anime, ce qui nous fait vibrer et réveiller nos talents”. Dans sa vie pro, Marie-Cécile doit relever de nombreux défis. Mais elle se sent suffisamment armée pour relever chacun d’entre eux. “Cette ouverture sur le monde, sur les Hommes, sur l’accueil inconditionnel de chacun tel qu’il est, sur la notion de gratuité et de don” apportée par l’Ircom m’aide au quotidien.

Actuellement en échange au Canada, Mathieu confirme volontiers que l’Ircom, au-delà d’un enseignement de qualité, l’a aidé à aligner son parcours avec ses aspirations profondes. Alors qu’il s’apprête à rejoindre Saint-Gobain pour une alternance l’année prochaine, il insiste : “Si on veut évoluer en étant fier de ce qu’on fait, il faut que nos actions aient du sens.” Et de reprendre : “L’Ircom m’a permis de redécouvrir la communication mais aussi de me redécouvrir moi-même. Je savais ce que je voulais faire mais ne m’étais jamais arrêté sur le meilleur chemin pour y arriver. Aujourd’hui, je construis le chemin qui me correspond et qui me permettra d’arriver à l’endroit idéal pour moi.”

Pratique

La formation à la communication de l’Ircom associe la maîtrise des techniques et la réflexion stratégique pour permettre aux étudiants, quelle que soit leur formation initiale, de devenir des managers de la communication.
+ d’info: Management & Communication – Ircom
Passer le concours: Concours master com – Ircom

Le cursus en Management de la Solidarité internationale et de l’Action sociale forme des cadres dans les domaines du management de l’humanitaire, du développement international, de l’action sociale et du médico-social.
+ d’info: Solidarité internationale & Action sociale – Ircom
Passer le concours: Concours master sol – Ircom

En partenariat avec

Tags:
ÉtudiantsformationVie professionnelle
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement