Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 26 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Nigeria : 10 personnes dont une femme enceinte massacrées au lendemain de Pâques

MASSACRE-NOEL-NIGERIA-AED

ACN

Près de 300 chrétiens avaient déjà été massacrés au Nigeria, dans l’État du Plateau, entre le 23 et le 26 décembre 2023.

Agnès Pinard Legry - publié le 15/04/24

Dix personnes dont une femme enceinte ont été massacrées le 1er avril, lundi de Pâques, dans l’État du Plateau, au centre du Nigeria. Un tragique événement qui intervient alors que ces personnes célébraient la joie de la Résurrection du Christ.

La joie de la Résurrection du Christ a été entachée une nouvelle fois, au Nigeria, d’un sanglant massacre. Dans l’État du Plateau, au centre du Nigeria, dix chrétiens dont une femme enceinte ont été massacrés le lundi de Pâques, le 1er avril, par des berges peuls, a récemment confié le père Andrew Dewan, directeur de la communication du diocèse nigérian de Pankshin, où a eu lieu l’attaque. Les victimes faisaient partie de trois communautés attachées à la paroisse de Saint-Thomas-Apôtre de Bokkos, dans l’État du Plateau. “Dix personnes sont mortes et une femme enceinte a eu le ventre ouvert. Le bébé n’a pas pu été sauvé”, a ainsi regretté le père Dewan qui a néanmoins tenu à partager cette nouvelle pour qu’ils ne soient pas oubliés.

Pour le père Dewan, cette situation s’inscrit dans “un cycle de violence”, qui maintient la population toujours en alerte, au cas où elle devrait se défendre contre une attaque. “Les personnes se réfugient dans les églises, qui ne sont pas habituées à accueillir une telle avalanche de personnes déplacées à l’intérieur du pays.” Cette tragique attaque n’est pas sans rappeler les attaques perpétrées à Noël 2023 par des bandes armées toujours dans l’État du Plateau. Près de 300 personnes avaient été tuées et une vingtaine de villages détruits et incendiés.

60.000 chrétiens tués en vingt ans

En proie à une forte insécurité et à une explosion de la pauvreté, le pays vacille entre raids djihadistes et peuls, sur fond de tensions communautaires. Sur 222 millions de Nigérians, 103 millions sont chrétiens, parmi lesquels 65% sont protestants et 26% catholiques. Majoritairement agriculteurs et sédentaires, ils sont la cible régulière des bergers peuls qui cherchent à les chasser de leurs terres, ajoutant donc à la dimension religieuse de ces attaques une dimension ethnique. Dans son dernier index mondial sur les persécutions des chrétiens, l’ONG protestante Portes Ouvertes classe ainsi ce pays à la sixième place : sur les 4.998 chrétiens assassinés dans le monde entre le 1er octobre 2022 et le 30 septembre 2023, 4.118 sont morts au Nigeria, soit 82% d’entre eux. Un chrétien y est tué pour sa foi toutes les deux heures. Les autorités chrétiennes du Nigeria estiment quant à elles que 60.000 chrétiens ont été tués ces vingt dernières années. 

Malgré les violences et la peur, les chrétiens continuent de témoigner avec force de leur foi et de leur amour du Christ. “Au Nigeria, nous témoignons par nos vies, avec nos vies”, confiait ainsi en 2022 à Aleteia Mgr Matthew Man-Oso Ndagoso, archevêque de Kaduna, au nord-ouest du pays. “Le Christ nous envoie la force de son Esprit et il l’emporte largement sur celle des terroristes.” Un témoignage qui porte du fruit : plus de 700 chrétiens ont été baptisés cette année le dimanche de Pâques dans le diocèse de Katsina.

Tags:
Chrétiens au NigeriaPersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement