Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Face à la tentation, les deux réponses de Joseph de Panépho

Article réservé aux membres Aleteia Premium
HANDS-MAN-HELP-shutterstock

Shutterstock I Prostock-studio

Sophie Baron - publié le 05/04/24

Que nous disent les Pères du Désert pour guider notre vie spirituelle, dans les circonstances très concrètes de notre vie ? Face à la tentation, que faire par exemple ? La fuir ou la regarder en face ? Abba Joseph de Panépho, ermite des IVe-Ve siècle, offre quelques pistes.

Abba Joseph de Panépho est un moine d’Égypte à la grande époque. Il donnait ce conseil : “Si tu veux devenir moine, dis à toute occasion : qui suis-je moi ? Et ne juge personne.” Ce jour-là, face à une question simple, posée par des personnes en proie à la tentation, il donne deux réponses d’apparence opposée. 

Que faire face à la tentation ?

C’est Poemen — qui sera plus tard l’un des maîtres du désert — qui l’interroge en premier : “Que faire, lorsque les passions s’approchent ? Dois-je leur résister ou les laisser entrer ?” 

La première question, celle de Poemen, parle des “passions qui s’approchent”. Dans la langue du désert, la passion a un sens forcément négatif, c’est une sollicitation soit d’orgueil, soit de gourmandise, soit de luxure. Le conseil est inattendu : “Laisse-les entrer et combat avec elles.” Laisser entrer n’est pas céder, mais regarder le danger en face, ne pas faire simplement la sourde oreille, parce qu’à la fin, s’il n’y a pas une résistance claire, la tentation se glissera insensiblement dans l’esprit, embrumera l’imagination et finira par entraîner un consentement à demi conscient. Il faut au contraire repérer l’ennemi, l’agresser même sur son terrain, pour pouvoir lui résister, car il aime, lui, frapper par derrière les fuyards, ceux qui essaient d’échapper au combat, par  lassitude ou secrète complicité. “J’ai vu, j’ai repéré mes espions” dit le psaume (92,12). 

L’autre option : fermer la porte

À la deuxième question, celle du Thébain, dont on ne saura pas le nom, est sensiblement la même, le conseil de Joseph est de ne pas du tout laisser les passions pénétrer, mais aussitôt de les retrancher. La préoccupation est différente. À cet homme, qui débute sans doute dans le combat spirituel, il faut apprendre à ne pas flirter avec la tentation, de ne pas se figurer que parce qu’on refuse par principe ses avances, on peut rester inaccessible jusqu’au bout. Combien se sont fait avoir par cette fausse assurance, se figurant qu’ils pourraient toujours dire “non” à la dernière minute,  même au bord de la bêtise à ne pas faire… et qui l’ont faite quand même ? Il y a là une présomption qui est le premier péché qui en entraîne d‘autres.

Pas de recettes passe-partout

Les deux réponses sont donc justes, mais ne s’appliquent pas au même point du cheminement de l’âme en quête de servir Dieu. La première concerne un homme qui a déjà fait l’expérience d’un retranchement net avec le “monde” et qui s’étonne de devoir encore affronter les mêmes tentations qu’il a pourtant voulu bien souvent rejeter. L’autre  vient en aide à l’inexpérience d’un débutant, qui risque de jouer avec le feu. 

Il y a souvent chez les Pères du désert des sentences paradoxales ou contradictoires, qui exercent le discernement et évitent les recettes passe-partout. À nous de comprendre leur finesse ! Aujourd’hui Abba Joseph nous donne deux grandes leçons pour combattre la tentation : il faut identifier notre ennemi et ne lui faire aucune concession, il ne faut pas nous lasser dans le combat, en sachant que la couronne est à celui qui aura résisté une énième fois — qui sera la bonne ! 

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Tags:
conseilsPères du désertRelations humainestentationvie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement