Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 24 avril |
Saint Fidèle de Sigmaringen
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

La restauration de Notre-Dame entre dans sa dernière ligne droite

NOTRE DAME

AFP

Depuis février, l’aiguille de la flèche de Notre-Dame de Paris, entièrement restaurée, se révèle dans toute sa splendeur.

Agnès Pinard Legry - publié le 27/03/24

Alors que la réouverture de Notre-Dame est prévue dans quelques mois, en décembre 2024, Philippe Jost, le président de l’établissement en charge de la reconstruction de Notre-Dame, a détaillé devant des sénateurs ce mercredi 27 mars les dernières étapes à accomplir.

Le chantier de restauration de Notre-Dame entre dans sa dernière ligne droite. Et quelle ligne droite ! Alors que la réouverture de la cathédrale bien-aimée de Paris est prévue pour décembre 2024, Philippe Jost, le nouveau président de l’établissement en charge de la reconstruction de Notre-Dame qui a succédé au général Jean-Louis Georgelin, a été auditionné ce mercredi 24 mars par la commission de la culture du Sénat.

“Après le temps de la sécurisation de l’édifice, le temps des études et des appels d’offre, nous sommes depuis le printemps 2022 dans les travaux effectifs de la restauration”, a-t-il rappelé. “À ce jour, nous tenons le délai et les budgets.” Après être revenu sur les grandes étapes qui ont jalonné le chantier ces derniers mois telles que l’achèvement de la charpente de son chœur, de la nef, le dévoilement de la flèche… plusieurs étapes cruciales restent encore à franchir.

Les grands travaux des mois à venir se répartissent en quatre “catégories”. Il y a d’abord la couverture en plomb “de la nef, du chœur et des bras du transept”, a détaillé Philippe Jost. Les prochaines semaines verront aussi l’achèvement des travaux électriques “et la mise en essai et en exercice de ces centaines de câbles et d’installations électriques”. Au deuxième semestre 2024 doit aussi intervenir la finition des aménagements intérieurs, plus précisément “sous la croisée du transept d’emmarchement en pierres” ainsi que la pose du mobilier liturgique par les entreprises du diocèse. Enfin, dernière étape, la “mise au net” des surfaces devant la cathédrale qui permettront d’accéder au sanctuaire par le parvis et ses trois grands portails.

“Nous ressentons tous sur le chantier la beauté retrouvée de ce monument incomparable”, a conclu Philippe Jost devant les sénateurs. “C’est un motif de fierté pour nous tous, c’est le ciment de notre unité, de notre détermination collective à mener à bien cette dernière ligne droite complexe et dans laquelle nous sommes engagés afin de rendre au culte, à la France et au monde cette cathédrale le 8 décembre 2024.”

[EN IMAGES] La flèche de Notre-Dame de Paris s’élève dans le ciel :

Tags:
CathédralesNotre-Dame de ParisPatrimoine
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement