Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

“Apprendre à mourir” : le court-métrage qui va changer votre regard sur la mort

COURT-METRAGE-FIN-DE-VIE-CAPTURE-SFAP

Capture X I Sfap

Agnès Pinard Legry - publié le 26/03/24

"Je vais vous raconter ce qu’il se passe quand on meurt." La Société Française d'Accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) a partagé le 25 mars sur X un bouleversant court-métrage expliquant avec des mots simples ce qui se passe dans l’organisme d’une personne en fin de vie et lors de la mort.

Les débats sur la fin de vie, “l’aide à mourir”, l’euthanasie ou encore le suicide assisté promettent, dans les prochaines semaines, de susciter des réactions aussi vives qu’éruptives. Mais sait-on vraiment ce qu’est la mort ? Ce qui se passe dans notre corps ? Que faire en présence d’une personne en fin de vie ? Pour répondre à ces questions, la Société Française d’Accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) a partagé le 25 mars sur X un bouleversant court-métrage expliquant avec des mots simples ce qui se passe dans l’organisme d’une personne en fin de vie et au moment de sa mort.

D’une durée de quatre minutes, il a été réalisé par Kathryn Mannix, médecin britannique aujourd’hui retraitée et qui a longtemps travaillé dans une unité de soins palliatifs. “Ce petit film utilise des mots très simples et rassurants qui disent bien la réalité de ce que nous constatons en fin de vie”, a expliqué à Aleteia le docteur Claire Fourcade, présidente de la Sfap. “Il nous paraissait pouvoir aider à modifier les représentations véhiculées couramment et répondre à des questions fréquentes.” La Sfap a fait le choix du sous-titrage plutôt que du doublage afin de “garder la voix douce de Kathryn Mannix”, reprend encore Claire Fourcade. Une voix douce qui accompagne parfaitement ce film d’animation aux couleurs pastel.

“Mourir, tout comme naître, est un processus naturel pour notre corps avec des étapes qui sont sensiblement les mêmes pour tout le monde”, explique ainsi la médecin britannique. “Au début notre corps se fatigue, nous avons besoin de plus de sommeil, de moins de nourriture. Nous pouvons perdre l’appétit.” Elle raconte avec simplicité comment les organes s’épuisent, la digestion ralentit, le cœur ne bat plus aussi fort. On y apprend aussi que l’ouïe est le dernier sens à disparaître. D’où l’importance de parler d’une voix douce et rassurante aux personnes en fin de vie. Et la médecin de poursuivre : “Dire au revoir aux gens qu’on aime est triste. Mais savoir à quoi s’attendre enlève une grande part de peur. Parler de la mort nous aidera à mieux vivre ensemble.”

Tags:
EuthanasieFin de vieMort
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement