Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Aide à mourir : ils ont imaginé une sordide campagne d’affichage

Capture-decran-Twitter-@jeunesadmd.jpg

@jeunesadmd

Capture écran du compte @jeunesadmd, effacée depuis.

Bérengère de Portzamparc - publié le 15/03/24

Les Jeunes de l'ADMD (Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité) ont envisagé une campagne d'affichage "choc" pour appuyer leurs revendications pro-euthanasie. A peine partagée sur les réseaux sociaux, elle a été retirée tant les réactions étaient déjà vives.

La campagne est annoncée comme “choc” et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle aura été “express”. Par un communiqué de presse daté du jeudi 14 mars 2024, les Jeunes de l’ADMD (Association pour le Droit à Mourir dans la dignité), regroupant des militants pro-euthanasie de moins de 36 ans, souhaitent faire connaitre leurs revendications, indiquant déjà que les annonces du projet de loi pour la fin de vie, lancé par Emmanuel Macron, ne vont pas assez loin et qu’il faudra d’ores et déjà l’amender, pour permettre une aide à mourir “selon son souhait”.

Et pour appuyer leurs propos de liberté ultime de choisir sa mort, ils annoncent donc le lancement d’une campagne d’affichage avec quatre visuels rappelant les morts violentes ou accidentelles de quatre personnalités : la princesse Diana, Jeanne d’Arc, Claude François et Daniel Balavoine, suggérant sans doute qu’ils n’ont pu, eux, choisir leur mort. Mais que l’on se rassure, il ne s’agit pas “de ridiculiser des personnalités qui ont marqué une époque”, les proches apprécieront cette délicatesse !

Si les visuels ne sont pas encore publiés dans la presse, le premier concernant la princesse Diana, a été mis en ligne dès le jeudi 14 mars, sur les réseaux sociaux et notamment X (anciennement Twitter), via le compte des Jeunes ADMD, accompagné du slogan, “En 2024, on devrait avoir le choix d’une fin de vie libre et choisie sans critère trop restrictif !” Mais très vite, devant les réactions quasi-unanimement choquées de très nombreux internautes, dont l’avocat-essayiste Erwan Le Morhedec, le tweet a été effacé et n’est désormais plus visible.

On peut se demander quel message ont voulu faire passer les Jeunes de l’ADMD, à part celui du manque de respect le plus élémentaire pour des défunts, avec une morbidité malsaine. La viralité des réactions outrées prouvent néanmoins qu’il reste encore une majorité de bon sens, et que l’on ne peut pas s’emparer d’un sujet si intrinsèque à la personne humaine, sans une réelle dignité et une certaine hauteur de vue.

Mise à jour 15h30

Ce vendredi 14 mars en milieu d’après-midi, le compte X des Jeunes ADMD a annoncé le retrait de cette campagne de visuels, présentant ses excuses à ceux qui ont été choqués par ces images, rappelant toutefois qu’ils restent convaincus “que chaque individu a le droit de décider de sa fin de vie dans le respect de ses valeurs et de ses souhaits”. CQFD.

Tags:
BioéthiqueEuthanasieFin de vieFranceSociété
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement