Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 22 avril |
Saint Epipode
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

De saintes pièces d’euro en Bulgarie

euro, bulgarie

Banque nationale bulgare

Une pièce d'un euro représentant Jean de Rila (gauche) et de deux euros avec Païssii de Hilendar.

La rédaction d'Aleteia - publié le 26/02/24

Alors que la Bulgarie s'apprête à adopter l'euro, la Banque nationale bulgare a dévoilé mi-février deux nouvelles pièces de monnaie frappées à l'effigie de grands saints orthodoxes bulgares.

La Bulgarie s’apprête à adopter l’euro dans un an, le 1er janvier 2025. Une étape importante pour ce pays membre de l’Union Européenne (UE) depuis 2007. La Banque nationale bulgare a dévoilé, mi-février, les nouvelles pièces de monnaie qui seront bientôt mises en circulation. Sur l’une de leur face, deux saints orthodoxes bulgares seront représentés.

Il s’agit de saint Jean de Rila (876-946)  et de saint Païssii de Hilendar (1722-1773), deux moines bulgares. Le premier était un ermite, fondateur du monastère de Rila, le plus grand de Bulgarie. Païssii de Hilendar était moine du monastère de Hilandar, au Mont-Athos (Grèce). Son ouvrage Histoire slavo-bulgare fait de lui le premier historien bulgare et le pionnier du renouveau national bulgare aux XVIIIe et XIXe siècles. Il est représenté sans auréole sur la pièce de monnaie, contrairement à Jean de Rila que l’on peut voir avec l’auréole et une croix dans les mains. Sur les pièces de un et de deux euros figurera l’inscription “Dieu sauve la Bulgarie”.

Approuvées par les instances européennes

L’ensemble de ces dessins ont été approuvés par le Conseil de l’Union Européenne au début du mois de février. Ce n’est pas la première fois qu’un pays de l’UE fait apparaître sur ses pièces de monnaie un symbole chrétien. En 2013, la Slovaquie avait fait approuver une pièce de deux euros avec les apôtres Cyrille et Méthode, non sans batailler cependant contre des protestations venues de la France et de la Grèce. Pour ce qui est de la Bulgarie, aucun des deux dessins n’a soulevé d’objection de la part des pays membres.

Initialement prévue pour le 1er janvier 2024, l’adhésion de la Bulgarie à la zone euro a finalement été repoussée en raison de l’instabilité politique dans le pays, fragilisé par des gouvernements intérimaires successifs. Sur les cinq critères que doit remplir le pays pour rejoindre la zone euro, seul un n’est pas encore satisfait : son taux d’inflation, qui était de 8.8% en 2023. “Toutes les prévisions, tant de la Commission européenne que de la BCE, montrent que le dernier critère que nous n’avons pas rempli — le critère d’inflation — le sera en 2024, ce qui ouvre la voie à l’adhésion en 2025”, a toutefois relevé le ministre des Finances Asen Vasiliev.

[EN IMAGES] Ces saints patrons des pays européens

Tags:
BulgarieEuropeUnion européenne
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement