Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces bonnes raisons d’emmener ses grands-parents à Lourdes

TEENAGER-GRANDMOTHER-HUG-shutterstock_135388835.jpg

Shutterstock I art-siberia

Christine Magne - publié le 10/02/24

En ce 11 février, fête de Notre-Dame de Lourdes, Aleteia suggère six bonnes raisons d’emmener ses grands-parents en pèlerinage dans la cité mariale.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Les relations entre grands-parents et petits-enfants s’amenuisent, selon le rapport sur l’isolement des personnes âgées publié en septembre 2023 par les Petits Frères des Pauvres. Cette enquête souligne aussi l’importance de l’engagement bénévole pour créer davantage de liens entre les générations. Et si cet engagement bénévole s’inscrivait dans sa propre famille, en emmenant ses grands-parents en pèlerinage à Lourdes

25% des personnes âgées indiquent que les occasions de voir leurs enfants et petits-enfants sont moins fréquentes qu’avant et plus de la moitié des jeunes déclare voir moins ses grands-parents. Pourtant le rapport souligne “une réelle envie chez les jeunes comme chez les personnes âgées de créer et maintenir les liens entre les générations.” Reste à trouver la façon d’entretenir ce lien : Aleteia vous donne 6 bonnes raisons d’emmener ses grands-parents en pèlerinage à Lourdes ! 

1
Vivre avec eux un moment privilégié

Il est fréquent de s’entendre dire qu’il faut profiter de ses grands-parents avant qu’ils ne partent. Et pourtant, il est parfois aride de passer un après-midi entier auprès d’une personne âgée, en tâtonnant pour trouver des sujets de discussion qui ne débouchent pas sur un récit que l’on connaît déjà par cœur. Partir à Lourdes avec ses grands-parents, c’est vivre une expérience forte avec eux, dans un quotidien qui peut se passer de paroles, mais qui rapproche infiniment plus que des mots. 

2
Lourdes, le lieu de pèlerinage pour les personnes malades

La grotte de Lourdes est le quatrième lieu de pèlerinage marial catholique en fréquentation après le sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe, la cathédrale-basilique Notre-Dame-d’Aparecida et le sanctuaire de Notre-Dame de Fatima. De fait, il est plus simple d’emmener ses grands-parents à Lourdes plutôt qu’au Mexique, au Brésil ou même au Portugal. 

De plus, le sanctuaire de Lourdes est une destination privilégiée pour les pèlerinages collectifs organisés, notamment par l’affrètement des trains spéciaux adaptés au transport de pèlerins invalides ou malades, à un prix raisonnable pour les voyageurs. L’importante offre de logements de la deuxième ville hôtelière de France y facilite largement l’organisation d’un séjour. La logistique du sanctuaire est tout particulièrement pensée pour les personnes à mobilité réduite. 

Lourdes est aussi le lieu où les personnes dépendantes rendent un formidable service aux personnes valides en leur donnant l’occasion de prendre la condition de “serviteur inutile” : se mettre au service des personnes les plus vulnérables, c’est souvent faire l’expérience que le plus malade n’est pas celui que l’on pense. 

3
Concrétiser un projet auquel ils n’osent même pas penser 

Quand on est jeune, tout semble facile, notamment avec l’utilisation d’Internet qui permet d’organiser un voyage au bout du monde en restant assis sur son canapé. Pour des grands-parents, les choses ne sont pas toujours aussi évidentes et c’est un réel service à leur rendre que de leur proposer ce pèlerinage auquel ils n’ont peut-être jamais osé penser, conscients que seuls, ils ne pourraient le réaliser. 

Cette préparation, et notamment le choix du pèlerinage auquel se rattacher, est une occasion d’entrer dans un échange avec ses grands-parents sur la spiritualité de laquelle ils se sentent proches : est-ce le pèlerinage national, le pèlerinage du Rosaire avec les dominicains, le pèlerinage organisé avec l’Ordre de Malte, avec Lourdes Cancer Espérance, un pèlerinage diocésain ou encore le Pèlerinage National ? Toutes les spiritualités se vivent à Lourdes et tous les agendas peuvent être compatibles avec au moins l’un de ces pèlerinages ! 

4
Un lieu où les plus vulnérables se sentent aimés de Dieu

Si Lourdes a, depuis près de trois siècles, autant de succès, c’est certes en raison des miracles qui s’y opèrent, mais qui sont peu nombreux comparés au nombre de visiteurs : 3 millions de pèlerins et visiteurs se sont rendus à Lourdes en 2023, dont 370.000 personnes venues en pèlerinages organisés. 

Lourdes est le lieu où Bernadette fut bouleversée par l’apostrophe de la Sainte Vierge s’adressant à elle en la vouvoyant :  « Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant quinze jours ? ». Bernadette, cette enfant miséreuse, malade, analphabète, fait l’expérience d’un amour empli d’un infini respect, qui n’est pas lié à sa condition physique ni à sa position sociale, qui la restaure dans sa dignité de personne humaine. Pour les personnes âgées, qui souffrent parfois d’être diminuées dans leurs capacités physiques et intellectuelles, venir à Lourdes peut être une vraie consolation. 

5
“Je ne vous promets pas d’être heureux dans ce monde, mais dans l’autre” 

La promesse de la Sainte Vierge à Lourdes s’adresse à chacun de nous, en nous donnant de saisir que la joie parfaite ne sera qu’auprès de Jésus. Pour ses grands-parents, cette phrase est un sourire que Marie offre à l’entrée du Paradis, un encouragement à vivre le temps qu’il leur est donné encore sur terre en sachant qu’ils sont attendus dans le Ciel. Les derniers mètres sont plus faciles à parcourir quand on aperçoit la ligne d’arrivée, surtout quand elle marque le début du Repos Éternel. Venir à Lourdes, c’est donc encore faire le plein d’espérance et de joie en sachant que la béatitude n’est pas loin.

6
Donner à une démarche de conversion une dimension ecclésiale

Lourdes est aussi un lieu de pénitence. Entrer, avec ses grands-parents, dans une démarche de conversion en réponse à l’invitation de la Sainte Vierge. « Allez boire à la source et vous y laver » est une démarche importante à tout moment de notre vie puisque nous ne connaissons « ni le jour ni l’heure de notre mort ». D’autres démarches existent bien évidemment pour faire pénitence sans pour autant partir à l’autre bout de la France, mais aller à Lourdes avec ses grands-parents donne une dimension ecclésiale et familiale à une démarche personnelle. 

Le Pape François désigne la famille comme « église domestique » (Amoris Laetitia 67). Se rendre à Lourdes avec ses grands-parents, ne serait-ce pas répondre à l’invitation de la Sainte Vierge qui demandait à Bernadette « Que l’on bâtisse ici une chapelle » ? 

Découvrez aussi ces saints qui étaient grands-parents :

Tags:
grands-parentsLourdes
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement