Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Un moine bénédictin agressé à Jérusalem

abbe-Nikodemus.jpg

Stefanie Järkel / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

L'abbé Nikodemus Schnabler est administrateur de l'abbaye de la Dormition de Jérusalem depuis 2023.

Anne-Sophie Retailleau - publié le 05/02/24

Deux jeunes juifs orthodoxes ont été arrêtés par la police israélienne et assignés à résidence, après avoir agressé le père Nikodemus Schnabel dans la vieille ville de Jérusalem le 3 février. Dénoncée par le Patriarcat latin, l’agression a été fermement condamnée par les autorités israéliennes.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Le père Nikodemus Schnabel, prêtre bénédictin allemand et administrateur de l’abbaye de la Dormition de Jérusalem a été agressé samedi 3 février par deux jeunes juifs orthodoxes à l’est de Jérusalem. Alors qu’il se promenait dans les rues de la vieille ville, il a été violemment pris à partie par deux jeunes. 

Filmée par un témoin, la scène a choqué de nombreux internautes sur les réseaux sociaux, où elle tourne en boucle depuis samedi. Sur les images, on peut voir l’abbé Nikodemus Schnabel marcher dans la rue avant d’être alpagué par deux jeunes, qui s’approchent de lui pour lui cracher dessus. Le bénédictin ne se laisse pas démonter et tente de prendre en photo le visage de son agresseur. S’ensuit un vif échange en anglais avec les deux jeunes, qui menacent de s’en prendre physiquement au prêtre, avant qu’un témoin ne s’interpose. Les deux agresseurs finissent par partir en proférant des insultes blasphématoires. 

Un « horrible incident »

Arrêtés quelques heures plus tard par la police israélienne, ils sont depuis assignés à résidence, a appris le quotidien israélien Yediot Aharonot. La réaction rapide de la police a été saluée par le Patriarcat latin de Jérusalem, qui a dénoncé une agression « non provoquée et « honteuse » contre l’abbé Nikodemus. « La poursuite de ceux qui perpètrent de tels crimes de haine est un outil de dissuasion important et qui permet d’améliorer la sécurité du clergé en Terre sainte« , peut-on lire. Le lendemain de l’agression, le ministre de l’Intérieur israélien s’est entretenu par téléphone avec le cardinal Pizzaballa pour lui assurer de son soutien. D’autres membres du gouvernement, comme le ministre des Affaires étrangères Israël Katz, ont dénoncé publiquement l’agression. « Je condamne fermement les actes odieux envers les membres d’autres religions », a-t-il publié sur X, qualifiant l’agression d’ »horrible incident ». 

Depuis plusieurs années, le pays est confronté à une montée de l’intolérance religieuse. Les chrétiens de Terre sainte, en particulier à Jérusalem, souffrent d’un regain d’agressions de la part de juifs orthodoxes extrémistes. La multiplication des incidents de crachats contre des religieux et des églises est régulièrement pointée du doigt par les communautés chrétiennes qui demandent aux autorités une meilleure protection. 

Tags:
JérusalemjuifsTerre sainte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement