Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 24 juin |
Saint Jean Baptiste
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Terre sainte : une attaque dans le quartier arménien de Jérusalem fait plusieurs blessés

Jérusalem, chrétiens, Église arménienne; Terre sainte

Virginie Haffner / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

L'entrée du couvent arménien Saint Jacques dans la vieille ville de Jérusalem.

La rédaction d'Aleteia - publié le 29/12/23

Le Patriarcat arménien de Jérusalem a dénoncé jeudi 28 décembre une attaque dans le quartier arménien qui aurait fait plusieurs blessés, dont certains graves. Depuis plusieurs semaines, le quartier est en proie à des tensions en raison d'un litige entre l'Église arménienne et des promoteurs immobiliers.

Plusieurs chrétiens ont été blessés à Jérusalem dans une attaque dans le quartier arménien, a annoncé le Patriarcat arménien de la Ville sainte dans un communiqué publié le jeudi 28 décembre. Il dénonce “une attaque physique, massive et coordonnée (…) lancée sur des évêques, prêtres, diacres, séminaristes et autres membres de la communauté arménienne à Jérusalem.” Selon le Patriarcat arménien, un groupe d’une trentaine de personnes masquées et armées se serait introduit dans le quartier, blessant plusieurs religieux et civils de la communauté arménienne, dont certains “gravement”.

Les informations sur l’attaque ont été confirmées par la police israélienne. “Il y a eu un incident malheureux au cours duquel des hommes arabes musulmans et des hommes de la communauté arménienne se sont battus dans la vieille ville de Jérusalem”, a indiqué au Jerusalem Post la maire-adjointe Fleur Hassan-Nahoum. Selon le journal israélien, plusieurs personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles des Arméniens et des Arabes musulmans qui auraient mené l’attaque. 

Des tensions autour d’un bail litigieux

Dans son communiqué, le Patriarcat a qualifié l’attaque de “réponse criminelle” à la plainte qu’il a déposée dans le cadre d’un litige qui l’oppose à des promoteurs immobiliers. Le 1er novembre, les autorités arméniennes avaient annoncé se retirer d’un contrat de bail cédant pour 99 ans un quart du quartier arménien à la société Xana Capital qui souhaite y construire une résidence de luxe. La société immobilière est par ailleurs soutenue par l’organisation Ateret Cohanim, qui milite pour une judaïsation de la partie est de Jérusalem. Signé en 2021, le contrat avait provoqué un tollé dans la population arménienne, et le Patriarcat avait fini par le dénoncer pour vice de procédure. Quelques jours après la dénonciation de l’accord, le terrain litigieux connu sous le nom de “jardin des Vaches” avait été investi par un convoi israélien afin d’y forcer le début des travaux. Mais la police n’a pour l’instant pas établi de lien entre l’attaque du 28 décembre et la plainte déposée par le Patriarcat arménien contre les promoteurs immobiliers. 

“La menace existentielle du Patriarcat arménien est maintenant une réalité physique”, a assuré le Patriarcat, craignant “une destruction violente” du quartier arménien. En conclusion du communiqué, les autorités arméniennes demandent l’ouverture d’une enquête contre les promoteurs immobiliers “pour avoir organisé leurs attaques criminelles continues sur le Patriarcat arménien et la communauté”. La mise en œuvre du contrat de bail et du projet immobilier pourrait priver durablement la communauté arménienne de 25% de son quartier, où elle réside depuis le IVe siècle. 

Tags:
ArménieJérusalemTerre sainte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement