Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

L’hostie, ce pain fragile, symbole de la nature humaine

Communion

© Sébastien Désarmaux / Godong

Peter Cameron - publié le 03/02/24

Comme un pétale de rose, l'hostie est légère et extrêmement fragile. L'homme aussi peut parfois se sentir ainsi.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

« Pendant le repas, Jésus, ayant pris du pain et prononcé la bénédiction, le rompit et, le donnant aux disciples, il dit : “Prenez, mangez : ceci est mon corps” » (Mt 26,26). Lors de la Cène, Jésus Christ a institué la sainte Eucharistie et chaque messe fait mémoire de ce repas. Ainsi, lorsque le prêtre consacre le pain et le vin, ils deviennent véritablement le corps et le sang du Christ.

Le pain qui est consacré est une hostie très fragile de pain azyme, « légère comme un pétale de rose, extrêmement fragile et incolore », comme l’écrivait l’auteur catholique anglaise Caryll Houselander (+1954) dans ses profondes réflexions sur la sainte Eucharistie. Pour son miracle suprême d’amour, le Christ choisit donc de devenir ce pain fragile. Comme le souligne le pape Benoît XVI, l’hostie « exprime toute l’humilité et la sainteté de Dieu : Il s’est fait petit, fragment de l’univers pour réconcilier tous les hommes dans son amour ».

Ce pain extrêmement fragile rappelle la nature humaine, qui se sent parfois fragile, vulnérable ou fragmentée. « Dans l’hostie, le Christ est silencieux – sans voix, dépendant, voire impuissant. Il est porté dans les mains des hommes, là où ils le souhaitent. Son obéissance va au-delà de la mort », écrit encore Caryll Houselander. L’hostie rappelle la fragilité humaine et c’est ainsi que le Christ choisit de vivre sa vie parmi les hommes aujourd’hui.

Le Christ se donne à tous dans la sainte hostie et prend en lui chaque vie, ordinaire ou médiocre, lui donnant sa puissance et la force de l’Esprit d’amour pour la transformer. Les hommes deviennent ainsi des ostensoirs apportant le Christ au monde. Cette présence de Dieu au coeur de l’homme par l’Eucharistie est sujet d’une belle prière d’action de grâce de l’écrivain spirituel, mystique et théologien du VIIe siècle, Isaac de Ninive :

Je loue ta sainte nature, Seigneur,
car tu as fait de ma nature
un sanctuaire pour ton secret
et un tabernacle pour tes mystères,
un lieu où tu peux habiter
et un temple saint pour ta divinité.

Tags:
Eucharistiehostie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement