Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 février |
Saint Auguste Chapdelaine
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

L’Eucharistie, meilleur remède à toutes les souffrances

Hostie

Fred de Noyelle / GODONG

Peter Cameron - publié le 17/01/24

La solitude, l’angoisse, la peur de la mort, la négligence… Face à ces souffrances, la présence réelle de Jésus Christ dans la sainte Eucharistie est un véritable "antidote".

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

« Il n’est pas bon que l’homme soit seul » (Gn 2,18). Ce que Dieu a déclaré au début de la création, chaque homme le ressent. Même avant la chute, Adam éprouvait le besoin profond d’être avec quelqu’un d’autre. En effet, comme l’affirme le prêtre et théologien Luigi Giussani (1922-2005) : « Pour être moi-même, j’ai besoin de quelqu’un d’autre. Seuls, nous ne pouvons pas être nous-mêmes ».

Il y a un passage brûlant dans les mémoires du compositeur français Hector Berlioz (1803-1869), dans lequel il se confie sur son expérience douloureuse de la solitude. Il écrit : « Il est difficile de mettre des mots sur ce que j’ai souffert – le désir qui semblait déchirer mon cœur jusqu’aux racines, le sentiment épouvantable d’être seul dans un univers vide. J’ai souffert d’agonies, luttant contre le sentiment écrasant d’absence, contre un isolement mortel ».

Combattre la solitude par la présence réelle

Pour combler cette solitude, l’homme a besoin d’une présence réelle et permanente dans sa vie. La sainte Eucharistie est cette présence réelle. C’est le véritable remède à ce désir, à l’angoisse de la solitude et à l’isolement. Dans l’ouvrage La foi chrétienne hier et aujourd’hui, le cardinal Ratzinger réfléchit sur une peur presque universelle : celle de se retrouver seul dans une pièce avec une personne morte. Cependant, le cardinal Ratzinger écrit que ce qui pourrait instantanément apaiser une telle peur, c’est la présence d’une personne aimée, à ses côtés, dans cette même pièce. La présence de l’autre apaise les pires craintes. Elle atténue la solitude et même la mort.

La présence est aussi l’antidote à la négligence, l’une des plus grandes formes de souffrance. La négligence est l’attitude de celui qui manque de soin, d’attention et d’intérêt et la personne négligée a le sentiment de n’être pas suffisamment importante pour l’autre. L’Eucharistie est justement le remède à cette négligence car Jésus Eucharistie assure constamment à chacun :

Tu n’es pas seul ! Voici une présence réelle et permanente vers laquelle tu peux t’approcher. Je suis présent dans l’Eucharistie pour faire tomber les barrières qui te retiennent, pour mettre fin à la domination de la peur. Ce qui reste, c’est la promesse persévérante que je ne cesse de répéter : tu es suffisamment important pour que je sois là pour toi.

Découvrez aussi les plus belles pensées des saints sur l’Eucharistie :

Tags:
EucharistieJésussolitude
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement