Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 février |
Saint Nestor de Pamphylie
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

1936, un bon millésime ? Ce n’est pas François qui dira le contraire !

VIN BAROLO

Shutterstock

Vin italien "Barolo".

La rédaction d'Aleteia - publié le 25/01/24

Le millésime 1936 semble définitivement porter du fruit ! Le 22 janvier, lors d'une audience avec des viticulteurs italiens, le pape François s'est fait offrir deux bouteilles de vin italien, toutes deux de la cuvée 1936, qui n'est autre que son année de naissance.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Le pape François a récemment reçu un cadeau de choix : deux bouteilles de vin lui ont été offertes le 22 janvier, un Barolo et un Marsala, tous deux de renommée mondiale. Leur particularité ? Elles sont toutes deux issues de la cuvée 1936, qui n’est autre que l’année de naissance du Pape lui-même ! Le Barolo, surnommé « Vin des rois, Roi des vins », est produit dans le Piémont italien. Il est considéré comme l’un des meilleurs vins rouges d’Italie, notamment pour sa très bonne capacité de vieillissement. Quant au Marsala, il est produit en Sicile. Il s’agit d’un vin de liqueur, parmi les plus prestigieux d’Italie. François rencontrait le mardi 22 janvier des participants au selon Vinitaly au Vatican, et en a profité pour rendre hommage à la filière viticole. Cette rencontre est organisée par l’évêque de Vérone, Mgr Domenico Pompili, juste avant le grand salon du vin qui a lieu chaque année dans le nord de l’Italie. Le vin, a assuré le Pape aux producteurs italiens, « est un don de Dieu » et une « véritable source de joie » avant de plaisanter sur sa crainte de passer pour « un pape ivre ».

Fruit de la terre et du travail des hommes

Le vin intervient à de nombreuses reprises dans les écritures, que ce soit aux noces de Cana ou lors du repas de la Cène partagé entre le Christ et ses apôtres. Le pape François a ainsi rappelé aux viticulteurs que Jésus, « dans la dernière image qu’il laisse à ses disciples, parle du Père comme d’un agriculteur, qui prend soin de la vigne, la taille et veille ainsi à ce qu’elle porte de bons fruits », avant de les inviter à prendre soin non seulement de leur vigne, mais aussi de leurs ouvriers et de tous ceux amenés à travailler pour eux. « Le respect, la persévérance, la capacité à porter du fruit », a-t-il dit, sont « des messages précieux pour l’âme ».

Tags:
Pape Françoisvin
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement