Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 février |
Saint Alexandre
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

Du « Qui suis-je pour juger ? » à la bénédiction des couples de même sexe : les positions du Pape sur l’homosexualité

POPE FRANCIS

Antoine Mekary I Aleteia

La rédaction d'Aleteia - avec I.Media - publié le 20/12/23

Le Vatican a autorisé le 18 décembre pour la première fois la bénédiction non-liturgique de couples homosexuels. Du "Qui suis-je pour juger" aux bénédictions, voici une chronologie de la position du pape François sur l'homosexualité, depuis le début de son pontificat.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

L’autorisation des bénédictions non liturgiques de couples homosexuels par le pape François le 18 décembre 2023 constitue-t-elle une rupture ou une continuité dans les prises de positions du Pape ? Chronologie des paroles et des actes revient où François a abordé la question très sensible de l’homosexualité lors des dix premières années de son pontificat.

22 juillet 2013
« Qui suis-je pour juger ? »

Le pape François s’envole pour le Brésil où l’attendent plusieurs millions de jeunes du monde entier à l’occasion des Journées mondiales de la jeunesse de Rio de Janeiro. Dans l’avion du retour vers Rome, le pape François tranche par son style pastoral dans une réponse à une question portant sur l’homosexualité. « Si une personne est gay et qu’elle cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? », lance-t-il. Il déclare aussi : « On écrit beaucoup sur ce lobby gay, je ne l’ai pas encore trouvé. Je n’ai encore rencontré personne au Vatican qui me montre sa carte d’identité avec écrit ‘gay’. On doit distinguer le fait d’être homosexuel, et le fait de faire partie d’un lobby, car les lobbies ne sont pas bons ». Trois ans plus tard, en janvier 2016, le Pape revient dans un livre-entretien avec Andrea Tornielli sur sa fameuse déclaration. Il explique s’être exprimé ainsi dans une volonté de respect de la dignité des personnes homosexuelles. Il déclare qu’il « préfère que les homosexuels se confessent, qu’ils restent proches du Seigneur et qu’on prie tous ensemble ».

8 avril 2016
Accueillir « avec respect » et sans « discrimination »

Dans son exhortation apostolique Amoris Laetitia, le Pape affirme, concernant l’attitude de l’Église vis-à-vis des personnes homosexuelles, qu’elles doivent être accueillies « avec respect » et sans « discrimination », mettant surtout l’accent sur la difficulté, pour les familles, « d’avoir en leur sein des personnes manifestant une tendance homosexuelle ». Il insiste en outre sur le fait qu’il ne peut y avoir « des analogies, même lointaines, entre les unions homosexuelles et le dessein de Dieu sur le mariage et la famille ». Deux mois plus tard, le 13 juin 2016, il condamne le massacre commis dans un club homosexuel à Orlando en Floride, dans lequel ont été tuées 49 personnes. En novembre de la même année, dans l’avion de retour de son voyage en Azerbaïdjan, François critique « l’endoctrinement de la théorie du genre », notamment par la « colonisation idéologique » présente dans des livres scolaires.

12 avril 2017
Nomination du père James Martin

Le pape François nomme le père James Martin, un jésuite très engagé dans l’inclusion des personnes homosexuelles dans l’Église, comme consultant du secrétariat pour la communication – qui deviendra le dicastère pour la Communication. Ce dernier s’est particulièrement fait remarquer en 2016 pour sa dénonciation du silence des évêques américains après le massacre de 49 personnes dans un club homosexuel en Floride. Le 30 septembre 2019, François reçoit le père James Martin à la résidence Sainte-Marthe. Les deux hommes abordent pendant cette rencontre la question de l’accompagnement pastoral des personnes appartenant à la communauté LGBT, rapporte le prêtre américain.

21 octobre 2020
Une loi de « cohabitation civile »

Dans un reportage publié en 2020, un extrait censuré d’un entretien du Pape avec la télévision mexicaine datant de 2019 ressurgit, dans lequel il s’oppose au mariage homosexuel, mais dit être favorable à une loi de « cohabitation civile ». « Les homosexuels ont le droit d’être dans la famille, ils sont les enfants de Dieu, ils ont le droit à une famille. On ne peut pas expulser quelqu’un d’une famille ou lui rendre la vie impossible à cause de cela. Ce que nous devons faire, c’est une loi de cohabitation civile, ils ont le droit d’être légalement couverts. J’ai défendu cela. », a-t-il très précisément déclaré. À noter que l’expression « cohabitation civile » (“convivencia civil” en espagnol) est traduite en sous-titre anglais dans le documentaire par « union civile ».

22 février 2021
Des bénédictions pas licites

La bénédiction des unions homosexuelles – en tant que relation qui implique une pratique sexuelle hors mariage – ne peut être considérée comme licite, a déclaré la Congrégation pour la doctrine de la foi, dans un communiqué diffusé le 15 mars 2021 en réponse à un dubium. Cette déclaration ne porte en rien préjudice à la considération humaine et chrétienne dans laquelle l’Église catholique tient chaque personne, précise le Saint-Siège. Le Pape, qui a pourtant consenti à la publication du texte, prendra ses distances en privé.

20 septembre 2022
La position des évêques flamands

Les évêques flamands publient un communiqué envisageant une prière pour des couples homosexuels qui peut ressembler à une forme de bénédiction. Dans un texte de trois pages, les évêques flamands suggèrent en effet une prière en précisant que celle-ci ne devait pas s’apparenter à ce que l’Église catholique entend par « mariage sacramentel ». Dans cette proposition est notamment prévu un moment où les « deux personnes concernées […] expriment devant Dieu leur engagement l’un envers l’autre » : « Dieu d’amour et de fidélité, aujourd’hui nous nous tenons devant Toi entouré de nos familles et de nos amis », commence la prière proposée. « Donne-nous la force d’être fidèles l’un à l’autre et d’approfondir notre engagement. Nous croyons que tu es proche de nous, et voulons vivre de ta parole donnés l’un à l’autre pour toujours », pourront se dire les deux personnes concernées.

25 janvier 2023
Être homosexuel « n’est pas un crime »

« Être homosexuel n’est pas un crime », a déclaré le pape François dans un entretien à l’agence Associated Press diffusé ce mercredi 25 janvier. « C’est un péché, d’accord, mais faisons bien la distinction entre les deux. » Et d’enchaîner : « C’est aussi un péché de manquer de charité avec son prochain. » Il a tenu ces propos alors qu’il était interrogé sur les lois qui criminalisent l’homosexualité. Pour rappel, quelque 67 pays criminalisent encore l’homosexualité, parmi lesquels onze prévoient la peine de mort. Des lois qu’il a qualifiées d’ « injustes » rappelant que Dieu aime tous ses enfants tels qu’ils sont. 

11 mars 2023
Fin du chemin synodal allemand

Le chemin synodal allemand prend fin près de trois ans et demi après son lancement. Il demande au Pape une meilleure inclusion des diversités de genre, notamment pour les personnes transsexuelles et intersexuelles. L’assemblée vote en outre pour l’autorisation des bénédictions de « couples qui s’aiment », notamment les homosexuels. Une période de test de trois ans est prévue, mais les bénédictions pourront commencer dès lors qu’une prière de bénédiction sera établie par la conférence des évêques d’Allemagne (DBK). Cette dernière a expliqué vouloir s’inspirer de celle mise en place par les évêques flamands.

2 octobre 2023
Des « formes de bénédiction »

Alors que s’ouvre le Synode sur l’avenir de l’Église, cinq cardinaux conservateurs envoient au pape des dubia dans lesquels ils demandent notamment s’il autorise dans certaines circonstances un prêtre à bénir des couples homosexuels et si l’enseignement de l’Église sur l’homosexualité est encore valable. Dans sa réponse, le pape François laisse ouverte la porte à des « formes de bénédiction » pour des couples homosexuels, à condition qu’elles s’accompagnent de « prudence pastorale » et ne transmettent pas « une conception équivoque du mariage ».

28 octobre 2023
L’homosexualité et les « LGBT » au Synode

Le Synode sur l’avenir de l’Église publie son rapport de synthèse à l’issue de la première assemblée. Dans ce dernier, les termes « homosexualité » et « LGBT » ont été supprimés alors qu’ils figuraient dans le brouillon initial.

18 décembre 2023
Bénédictions de couples homosexuels

Le pape François approuve une déclaration du dicastère pour la Doctrine de la foi autorisant les bénédictions de couples homosexuels sous certaines conditions – notamment qu’elles ne soient pas perçues comme une imitation du sacrement du mariage.

Tags:
HomosexualitéPape FrançoisVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement