Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 février |
Saint Auguste Chapdelaine
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Enfin un magazine pour enfants qui élève l’âme !

THEOPHILE

Photomontage Aleteia / Shutterstock

Morgane Afif - publié le 15/12/23

Aleteia a trouvé le cadeau parfait à offrir à un enfant qui vous est cher. Théophile : un magazine destiné aux 7-12 ans qui apprend aux enfants le beau, le bien, le vrai et qui évangélise sans catéchiser "pour regarder le monde avec des étoiles dans les yeux".

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

« Pour que les enfants s’émerveillent ». La devise est bien choisie : avec Théophile, voilà enfin un magazine pour enfants qui élève l’âme. Ici, les héros ne font pas de bêtises, les couleurs ne sont pas criardes et les dessins ne sont pas grossiers. Théophile, c’est une revue bimestrielle ludique et pédagogique, sans être ennuyante, qui accompagne les enfants en cinq rubriques : « de belles histoires », « de l’art », « plein de BD », « des actus et des jeux », « des coloriages et du bricolage ». 

À chaque numéro, son thème : « le pain », « les Rois mages », « les premiers Chrétiens », « les cathédrales » ou « les héros ». Le magazine, qui a fêté en juillet son premier anniversaire, a réussi le pari d’évangéliser sans moraliser et sans cliché. Si l’on retrouve dans ses colonnes ses héros Zélie et Gustin, cousins des Familius, la rédaction parvient à déposer discrètement, entre les lignes et au fil des pages, cette lumière délicate qui parle de Dieu sans, toujours, le nommer. À glisser, donc, entre les mains des enfants aux parents un peu frileux : on y côtoie aussi bien Jeanne d’Arc, Mère Térésa et Jean Paul II que Louis Pasteur, Zorro, Mulan ou Du Guesclin. 

S’émerveiller, découvrir, jouer et contempler

Théophile accompagne les enfants de 7 à 12 ans et les fait vibrer par son contenu dense et édifiant entre lecture, interviews, coloriages, activités manuelles et dossiers éducatifs pour s’émerveiller, découvrir, jouer et contempler. La mise en page, elle, n’a rien de ringard et a su reprendre à son compte les codes de la communication branchée : couleurs vives et design harmonieux, le lecteur suit de page en page le thème qui s’y déploie.

Dans le numéro consacré aux cathédrales, on découvre ce qui fait la spécificité de chacune : la plus grande, la plus petite, la plus vitrée ou la plus inachevée. On en retrace ensuite la construction et les métiers qui se sont côtoyés sur ces chantiers millénaires pour en comprendre les secrets avant de lire le témoignage d’un tailleur de pierre contemporain. Chacun y trouve son compte : les plus jeunes s’amusent au « cherche et trouve », en coloriant ou en fabriquant un vitrail en papier. Agnès, 8 ans, témoigne : « Pour le concours, mon grand frère m’a un peu aidée. Nous avons fait le Petit Prince à la manière d’Arcimboldo ». Aliénor, 7 ans, se réjouit : « Cher Théophile, voici la croix que j’ai faite en pâte à sel dans le cadre de la préparation à ma première communion. Je l’ai donc mise dans mon coin prière ». Les plus grands, quant à eux, s’émerveillent en découvrant l’histoire de l’art à travers les œuvres expliquées, qu’il s’agisse d’un tableau de Joachim Patenier daté du XVIe siècle, d’une mosaïque byzantine ravennate du IVe siècle ou de la rosace d’une cathédrale gothique. « Bravo pour cette magnifique revue lue par mes cinq enfants, témoigne Claire, de la plus grande, 12 ans, au plus jeune, 2 ans, qui imite ses aînés en prenant sa pile de Théophile sur le canapé ! »

La forme, elle, est hybride. Si elle reprend les codes de la littérature jeunesse, elle s’affranchit des catégories : ni revue de catéchisme, ni documentaire scientifique, Théophile se distingue par sa ligne éditoriale unique. C’est ce qui plaît aux lecteurs, et à ceux qui leur veulent du bien. Grégoire, 8 ans, et sa fratrie témoignent : « Bon-Papa a abonné ses 16 (bientôt 18) petits-enfants à ta revue, et nous l’attendons à chaque fois avec impatience ! Nous l’avons reçue hier matin, et dès l’après-midi nous avons voulu réaliser la recette de la pâte à pain. Nous nous sommes régalés ! ». Le magazine parvient ainsi à combler un vide en inventant une nouvelle forme de divertissement, chrétien, qui réconcilie brillamment plaisir, instruction et élévation. « J’ai pensé en feuilletant la revue Théophile qu’elle illustrait très bien cette phrase “La beauté sauvera le monde”, confie Anne-France. Je l’ai refermée avec émotion et gratitude envers ses auteurs au service de la jeunesse ». C’est précisément le pari : élever l’âme de nos enfants dans une revue ludique et ouverte sur le monde qui garde la saveur de l’Évangile.

Pratique

Abonnement d’un an, 39 €
6 numéros dont 1 grand Hors-série d’été
https://www.theophile.fr/abonnement ou 02 99 55 10 20

En partenariat avec Magnificat

Magnificat
Tags:
EnfantsFamilleLivres
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement