Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Un petit miracle chaque jour de l’Avent : la conversion de Yuki au Mont-Saint-Michel

MONT-SAINT-MICHEL

Arndale I Shutterstock

Joseph Challier - publié le 02/12/23

Pour vous aider, durant cet Avent, à désirer toujours davantage la venue du Sauveur, Aleteia vous raconte chaque jour jusqu’à Noël un petit miracle. Une série d’histoires vraies, où Dieu agit dans le concret des existences.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Alors qu’elle vit à Tokyo avec son mari Takeshi, Yuki tombe sur un reportage à la télévision sur le Mont-Saint-Michel. De manière surprenante, le documentaire montre un temps de prière à l’abbaye, avec les moniales. Bouddhiste, Yuki voit cette sérénité et désire dès lors aller au Mont. « J’ai vu cette sérénité, et j’ai voulu y aller », se souvient-elle. Début mai, Yuki et Takeshi s’envolent pour le Mont. Avec leur groupe de touristes japonais, ils franchissent les portes de l’abbatiale alors que les moines préparent la messe, vers 11h40. Laissant leur groupe s’éloigner, Yuki et Takeshi s’assoient dans le chœur et assistent à la messe. Sans connaître ni le français, ni la religion catholique, Yuki est touchée au plus profond d’elle-même par l’esprit du lieu. Elle témoigne : « À cet instant, je fonds en larmes. Un bouleversement intérieur me saisit et ne me lâchera plus. » « Je veux vivre ici », déclare-t-elle alors à son mari.

Repartant le lendemain, Yuki sait au fond d’elle même qu’elle reviendra vivre au Mont. « Dans la gare, une voix intérieure m’a dit :  »Je ferai en sorte de tout préparer pour toi. » » De retour à Tokyo, Yuki cherche une maison près du Mont-Saint-Michel et retourne à nouveau au Mont un mois plus tard. Alors qu’on l’a prévenue que ce serait très compliqué et tout aussi long de trouver une maison au Mont, elle en trouve une… et signe son acquisition quelques mois plus tard. Des années plus tard, elle témoigne : « Je ne parlais pas un mot de français. A chaque difficulté, quelqu’un nous aidait, des inconnus. (…) Là-haut, j’ai senti physiquement la présence de l’Esprit Saint. C’était quelque chose de vital. Je n’avais aucune idée du christianisme, de la Bible, de la théologie. Je ne les ai découverts qu’après, avec mes nouvelles voisines : les religieuses bénédictines de Saint-James (Manche) : leur prieure était une japonaise. »

Désormais voisins du Mont, Yuki et Takeshi montent à l’abbaye pour laudes, messe et vêpres ! Bien sûr, les moines commencent à repérer ce couple de japonais fidèles, les rencontrent, sympathisent et échangent… et accueillent leur demande de baptême ! Évidemment, le désir de Yuki est qu’il soit immédiat et ici à l’abbaye. Les moines voient le problème de la langue (bien comprendre et choisir librement le baptême) et « administratif », les baptêmes se font en paroisses. Mais ce que femme veut… Yuki et Takeshi reçoivent le baptême dans la nuit de Pâques… au Mont saint Michel.

D’après Patrice de Plunkett, Les romans du Mont saint Michel, Editions du Rocher, Monaco, 2011.
Tags:
AventConversionMiracleMont-Saint-MichelNoël
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement