Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Les écrans, la principale bête noire des parents

MOTHER-DAUGHTER-SMARTPHONE

Ground Picture I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 22/11/23

D’après le dernier baromètre de l’Union nationales des associations familiales (Unaf) publié en octobre 2023, la gestion des écrans représente la principale difficulté des parents en matière d’éducation.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

S’escrimer à faire travailler son enfant, asseoir son autorité, aider un adolescent à trouver sa voie… Autant de défis éducatifs qui s’avéraient majeurs autrefois mais qui visiblement sont passés au second plan des préoccupations parentales. C’est en effet la gestion des écrans qui s’avère le plus compliqué pour les parents aujourd’hui.

Selon le baromètre des familles de l’Union nationales des associations familiales (Unaf) réalisé auprès de 2.500 parents par l’Institut OpinionWay et publié fin octobre 2023, la gestion des écrans arrive en tête des difficultés en tant que parent. Pour près de la moitié des sondés (49%), gérer l’utilisation des écrans est compliqué voire très compliqué, loin devant la gestion des relations avec les autres enfants (compliquée pour 32%) ou l’affirmation de son autorité (compliquée pour 32%).

Une difficulté qui reflète l’attitude paradoxale de certains parents face aux écrans. Si cadrer l’usage du téléphone s’avère difficile pour la moitié des parents, ce sont pourtant ces derniers qui offrent à leur enfant ces écrans qui leur donnent tant de fil à retordre. Selon une étude réalisée par Médiamétrie pour le compte de l’Unaf et de l’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique (Open) en 2020, le premier motif d’achat d’un téléphone, d’une console ou d’une tablette est le cadeau. Quand bien même l’enfant n’a rien demandé !

Des outils pour cadrer l’usage des écrans

Afin d’aider les parents à poser un cadre clair à leur enfant, plusieurs outils existent. Le psychiatre Serge Tisseron a imaginé en 2008 la règle des 3-6-9-12, articulée autour des quatre étapes essentielles de la vie d’un enfant : l’admission en maternelle, l’entrée au CP, la maîtrise de la lecture et de l’écriture, et le passage au collège, donnant de bons repères pour accompagner progressivement son enfant dans le monde numérique. Pour les enfants de 9 à 12 ans, Serge Tisseron préconise d’encourager l’enfant à gérer son temps d’écran, en l’invitant notamment à utiliser un « carnet du temps d’écran ». Le psychiatre conseille également de retarder le plus longtemps possible le moment d’acheter un téléphone mobile à son enfant, et de préférer un appareil aux fonctions limitées.

Une autre méthode, appelée la méthode des « 4 pas », élaborée par Sabine Duflo, psychologue clinicienne et thérapeute familiale, permet de fixer des règles précises pour limiter les temps d’écrans, et d’en expliquer les raisons à son enfant ou adolescent : pas d’écran le matin, pas d’écran pendant les repas, pas d’écran avant de s’endormir, pas d’écran dans la chambre.

La mise en place d’un contrôle parental permet aussi un bon usage de son téléphone, bien que le meilleur contrôle parental demeure… les parents eux-mêmes. Il est judicieux d’instaurer des horaires avec un couvre-feu numérique. Certaines familles ont l’habitude de déposer tous les smartphones et tablettes la nuit dans un panier spécifique. Pourquoi ne pas rédiger également une charte de bon usage des écrans ? Signée par tous les membres de la famille, elle peut être affichée près de l’ordinateur. Horaires, durée, sites autorisés… Il appartient à chaque famille d’instaurer son propre règlement, l’essentiel étant que ces règles soient comprises et acceptées par tous.

Tags:
AdolescenceÉducationEnfantssmartphone
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement