Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconAu quotidien
line break icon

La méthode des 4 pas : des repères basiques pour gérer les temps d’écran

BOY TV

Tatyana Korotun I Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 17/06/19

Quatre règles très simples pour limiter les temps d’écran à la maison, et favoriser ainsi le sommeil, la concentration, les conversations et la créativité.

« Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel », dit l’Ecclésiaste. Il y a donc un temps avec les écrans, et un temps sans écran. Si la plupart des parents en sont convaincus, il n’en demeure pas moins difficile de convaincre ses enfants de passer du temps « sans écran ». La méthode des 4 pas, élaborée par Sabine Duflo, psychologue clinicienne et thérapeute familiale, permet de fixer des règles claires et précises pour limiter les temps d’écrans, et d’en expliquer les excellentes raisons en cas de rébellion enfantine. Les règles sont simples et de bon sens :
Pas d’écrans le matin
Pas d’écrans durant les repas
Pas d’écrans avant de s’endormir
Pas d’écrans dans la chambre de l’enfant

1Pas d’écrans le matin

Nombreux sont les enfants qui regardent la télévision au réveil ou en prenant leur petit-déjeuner. Cependant, la psychologue alerte sur le fait que les écrans sont des capteurs d’attention, et que cette dernière s’épuise au bout de quinze minutes. Or l’attention est essentielle pour les apprentissages scolaires. L’enfant qui regarde un écran le matin fatigue son système attentionnel avant même d’arriver en classe. À l’école, il aura du mal à rester en place et à se concentrer, et ses résultats scolaires peuvent chuter.

2Pas d’écrans durant les repas

La télévision allumée durant les repas familiaux empêche l’enfant de parler à ses parents. Par conséquent, ses parents lui parlent moins et il acquiert un vocabulaire plus pauvre, un langage moins riche.


CHILD TABLET

Lire aussi :
68% des enfants de moins de 2 ans regardent la télévision tous les jours

De plus, le contenu anxiogène de certains programmes, comme le journal télévisé par exemple, a des répercussions sur le comportement et la gestion des émotions de l’enfant. Même si ses parents prennent le temps de lui expliquer certaines images qui peuvent être choquantes, cela ne modifie pas ses émotions.

3Pas d’écrans avant de s’endormir

Les écrans, avec leurs images changeantes, sur-stimulent le cerveau. Ce n’est pas une activité calmante, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Par conséquent, le sommeil qui suit l’exposition aux écrans est de moins bonne qualité et l’enfant récupère moins bien. En outre, les écrans diffusent une lumière bleue (LED) qui inhibe la mélatonine, hormone régulatrice du sommeil, empêchant l’enfant de s’endormir naturellement.

4Pas d’écrans dans la chambre de l’enfant

La présence d’un écran dans la chambre de l’enfant diminue nécessairement son temps de sommeil. Et puis les parents n’ont pas la possibilité de contrôler ce que leur enfant regarde. Enfin, dans une chambre sans écrans, l’enfant apprend à développer des compétences essentielles : activités sensori-motrices, jeux de faire semblant, jeux symboliques, graphisme, nécessaires pour le développement de sa pensée, de son attention, de sa socialisation. Il apprend aussi à ne pas s’angoisser quand il est seul. Il peut alors imaginer, créer, inventer.

Concrètement, si vraiment vos enfants ne peuvent pas se passer d’écran, il leur reste une fenêtre de tir entre le goûter et le dîner, une fois les devoirs faits bien entendu !

Quels livres offrir à des enfants de 6-8 ans ?
Tags:
ÉducationEnfantstélévision
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : Mgr Aupetit invite ...
Domitille Farret d'Astiès
Après The Voice, les prêtres orthodoxes sorte...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement