Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Sainte Etheldrede
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Journée de jeûne et de prière pour la Terre sainte : comment s’y associer dans votre diocèse

CHRETIENS-PALESTINE-CISJORDANIE-AFP-000_33YM8ZZ.jpg

Jaafar ASHTIYEH / AFP

Des chrétiens palestiniens réunis dans une église de Ramallah, octobre 2023.

Kevin Tanguy - publié le 23/10/23

Le pape François a appelé à une deuxième journée de jeûne et de prière pour la Terre sainte vendredi 27 octobre. Tous les chrétiens, tous les croyants et tous ceux qui ont à cœur la cause de la paix dans le monde sont invités à participer. Voici comment s'associer à cet effort spirituel.

Les regards sont à nouveau tournés vers le Proche-Orient. À l’issue de l’audience générale place Saint-Pierre mercredi 18 octobre, le pape François a de nouveau imploré la paix en Terre sainte alors que le conflit armé se poursuit entre Gaza et Israël. “Aujourd’hui encore, chers frères et sœurs, nos pensées vont vers la Palestine et Israël. Le nombre de victimes augmente et la situation à Gaza est désespérée. Que tout ce qui est possible soit fait, s’il vous plaît, pour éviter une catastrophe humanitaire”, a-t-il déclaré. “Faites taire les armes, écoutez le cri de paix des pauvres, des peuples, des enfants”, a encore martelé le Pape avant d’annoncer une “Journée de jeûne, de prière, de pénitence” le vendredi 27 octobre. Pour demander la paix, “les sœurs et frères des différentes confessions chrétiennes, ceux qui appartiennent à d’autres religions et tous ceux qui ont à cœur la cause de la paix dans le monde”, sont invités à s’unir à cette journée particulière. Le 25 octobre, lors de son audience générale sur la place Saint-Pierre, le pape François a réitéré son appel à participer à cette journée de prière et de jeûne dans un élan commun.

Comment s’y associer ?

Le vendredi 27 octobre sera organisé à 18h en la basilique Saint-Pierre de Rome une heure de prière pour “implorer la paix”. Mais le pape François a demandé “à tous les diocèses d’y participer en organisant des initiatives similaires, qui impliquent le Peuple de Dieu”. Il souhaite que son appel dépasse la frontière du monde catholique pour rassembler autour d’un même objectif : la paix. Côté catholique, les diocèses ont une fois de plus répondu présents à l’invitation du pape François. Nombre d’entre eux proposent à leurs fidèles de se rassembler pour un temps de prière, à l’image du diocèse d’Albi où les catholiques pourront prier autour du Saint-Sacrement exposé de 12h à 14h en l’église de Puylaurens. Un temps d’adoration prolongé aura également lieu à l’église Saint-Joseph de Colmar vendredi de 15h à 18h30.

Les messes du jour seront, dans plusieurs diocèses, célébrées à l’intention spéciale de la paix en Terre sainte. Ainsi, à Marseille, trois messes seront célébrées à 7h25, 9h00 et 16h30 en la basilique Notre-Dame de la Garde, qui accueillera également une adoration et un chapelet dans l’après-midi. De même, à Strasbourg, les fidèles pourront se rassembler dans l’église Saint-Jean et prier autour du Saint-Sacrement avant de faire oraison à 18h, en communion avec le Pape place Saint-Pierre. Du côté du diocèse de Vannes, la paroisse de Saint-Guen organisera en son église un chapelet pour la paix à 19h45. Le diocèse de Bordeaux recense quant à lui l’ensemble des initiatives paroissiales, avec la possibilité de se confesser.

Pourquoi une nouvelle journée de jeûne et de prière ?

Le Pape avait lancé une première journée de jeûne et de prière le 17 octobre et emboîté le pas du cardinal Pierbattista Pizzaballa, Patriarche de Jérusalem. Malheureusement, le conflit ne s’est pas arrêté, bien au contraire. Dans la soirée du 17 octobre un hôpital chrétien – administré par le diocèse anglican de Jérusalem – situé à Gaza a été bombardé faisait plusieurs centaines de morts. Alors que le Hamas pointe du doigt Israël, Tsahal accusé le Jihad islamique, un mouvement terroriste. Ce tragique événement a touché de nombreuses personnes à travers le monde, y compris le chef de l’Eglise catholique. 

Pourquoi le 27 octobre ?

La date du 27 octobre est symbolique. Il y a presque 37 ans jour pour jour, le pape Jean Paul II recevait à Assise (Italie), le 27 octobre 1986 les représentants des grandes traditions religieuses pour la première “Journée mondiale de prière pour la paix”. Une démarche qui fait écho avec l’initiative de François. À l’époque, plus de 150 responsables religieux représentant une douzaine de religions se sont rassemblés pour envoyer un message de paix exprimé par un moment de recueillement en silence. 

Tags:
JeûnePaixPrièreTerre sainte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement