Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 24 juin |
Saint Jean Baptiste
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Une religieuse saluée pour son plaquage parfait d’un militant écologiste

Religieuse, plaquage

Twitter / Léo Chapuis

Une religieuse a été filmée plaquant un militant écologiste en Ardèche, lundi 16 octobre.

La rédaction d'Aleteia - publié le 17/10/23

Une religieuse de la Famille Missionnaire de Notre-Dame a fait réagir sur les réseaux sociaux après avoir été filmée infligeant un plaquage à un militant écologiste, lundi 16 octobre. Cette scène étonnante s'inscrit dans le cadre d'un chantier contesté depuis 2018.

Un plaquage digne de Sébastien Chabal, la barbe et quelques kilos en moins. Si le XV de France a besoin d’une nouvelle recrue pour préparer la prochaine Coupe du monde, il pourrait bien la trouver au sein de la Famille Missionnaire de Notre-Dame… Sauf que ce n’est pas sur un terrain de rugby qu’a eu lieu cette scène étonnante, mais sur le chantier de construction d’un complexe religieux, à Saint-Pierre-de-Colombier, en Ardèche.

Il faut le voir pour le croire : alors que les membres de la Famille Missionnaire et plusieurs militants écologistes s’opposent physiquement sur le chantier de la discorde, lundi 16 octobre, une des religieuses est filmée en train de poursuivre l’un des opposants, qui la dépasse pourtant d’une bonne tête. Pas de quoi impressionner ladite sœur, qui lui inflige un plaquage magistral, bien qu’un peu haut, avant de se retrouver à même le sol avec un militant un peu déboussolé. La scène, extraite d’un reportage de France 3, amuse la toile depuis avec plusieurs millions de vues depuis hier soir.

Un chantier polémique

Ces heurts s’inscrivent dans le cadre d’un projet de construction qui ne fait pas l’unanimité. Depuis 2018, la Famille Missionnaire de Notre-Dame cherche à étendre son centre religieux ardéchois, chantier auquel plusieurs militants écologistes, membres du collectif Les Amis de la Bourges, s’opposent, craignant un impact trop important sur la biodiversité. Par ailleurs, l’évêque de Viviers, Mgr Jean-Louis Balsa, n’avait pas donné son accord à la construction de cet édifice, refus confirmé par le dicastère pour la Vie consacrée en 2021. Il proposait la construction d’une église “plus modeste en taille et en coût”. La nouvelle église devrait en effet pouvoir accueillir 3.500 personnes et le projet est évalué à 18 millions d’euros.

Du côté de l’Etat, après plusieurs rebondissements, le préfet de l’Ardèche a autorisé en janvier 2023 la reprise des travaux, suspendus depuis 2020 après le tollé provoqué par le chantier. Les religieuses sont depuis régulièrement sur place pour empêcher leur interruption, formant des chaînes humaines autour des pelleteuses tout en chantant et en priant.

Tags:
PatrimoineReligieuxrugby
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement