Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 01 décembre |
Saint Eloi
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Ce docteur de l’Église s’endormait régulièrement quand elle priait

Święta Teresa z Lisieux na obrazach

© Frédéric MOREAU / Archives du Carmel de Lisieux

Dariusz Dudek - publié le 30/09/23

Dormir, c’est aussi s’abandonner à Dieu et être devant Lui comme un enfant dans les bras de son père.

Saviez-vous que l’une des saintes les plus célèbres, docteur de l’Église universelle et patronne des missions, dormait régulièrement quand elle priait ? Incroyable mais vrai :  il s’agit bien de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, que l’Eglise fête ce 1er octobre. Pourtant cela ne l’inquiétait pas, car elle disait que les enfants font aussi plaisir à leurs parents lorsqu’ils dorment.

C’est le pape François qui avait rappelé cette sympathique anecdote lors d’une interview en 2017, en avouant que lui-même s’endormait parfois en priant : « Cela arrivait aussi à sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Elle disait que cela plaît aussi au Père ». En effet, dans ces moments-là, « nous sommes devant Dieu comme un enfant dans les bras de son père » avait affirmé le pontife.

Être enfant du Père

Dans Histoire d’une âme, Thérèse de Lisieux écrivait en effet qu’être enfant de Dieu, c’est « attendre tout du bon Dieu, comme un petit enfant attend tout de son père. C’est ne s’inquiéter de rien ». Alors pourquoi craindre Dieu si souvent ?

L’homme vit souvent dans la fausse croyance qu’il doit mériter l’Amour de Dieu, qu’il doit être parfait et sans défaut pour cela. Or sainte Thérèse luttait contre ce désir de perfection et était bien consciente de ses propres limites et de ces faiblesses. Elle savait simplement que Dieu l’aimait malgré tout. C’est le propre de l’amour agape qui se révèle ici : l’amour du plus grand qui se penche sur le plus petit pour le relever. Thérèse disait astucieusement que pour rendre le « travail » de Dieu plus facile, elle devait se faire de plus en plus petite. Elle disait :

« L’ascenseur qui doit m’élever jusqu’au Ciel, ce sont vos bras, ô Jésus ! Pour cela je n’ai pas besoin de grandir, au contraire il faut que je reste petite, que je le devienne de plus en plus ».

Sainte Thérèse avait compris qu’il fallait qu’elle reconnaisse sa petitesse et qu’elle descende dans la vallée de l’humilité. 

La vallée de l’humilité

Quand l’homme réalise qu’il est pécheur, imparfait et plein d’erreurs, il doit alors savoir s’agenouiller et demander pardon au Seigneur. Sainte Thérèse avait écrit :

« Est-ce qu’un père gronde son enfant quand lui-même s’accuse, et lui inflige-t-il une pénitence ? Non, bien sûr, mais Il le presse sur son cœur ».

Descendre dans la vallée de l’humilité, c’est reconnaître la vérité sur soi-même. Cependant, même si cela peut se révéler difficile, il faut se rappeler que Dieu vous aime, et qu’Il n’y a pas besoin de mériter Son Amour, car Il vous aime déjà infiniment. Savoir cela est vraiment libérateur !

Tout par amour

Sainte Thérèse, consciente de sa propre faiblesse, était devenue compréhensive envers les personnes qui l’entouraient, même lorsqu’elle était traitée avec condescendance et hostilité par certaines de ses sœurs aînées. L’amour miséricordieux, à l’image de celui de Dieu, était au centre de sa vie et cela se déclinait en petits actes d’amour envers les autres. Elle était convaincue que même « ramasser une épingle par amour peut convertir une âme ! » 

La simplicité de sa petite voie – une petite voie qu’elle a suivie il y a plus de cent ans – n’a pas perdu de son actualité !

Sainte Thérèse de Lisieux vue par les artistes :

Tags:
PrièreSommeilThérèse de Lisieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement