Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 25 juin |
Saint Jean Baptiste
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Procession attaquée à Paris : 10 mois de prison avec sursis pour l’un des agresseurs

WEB2-MANIFESTATION-MARCHE-DES-MARTYRS-MICHEL-POURNY.jpg

Michel Pourny

La Marche des Martyrs interrompue par des militants d'extrême-gauche. Paris, 29 mai 2021.

La rédaction d'Aleteia - publié le 30/08/23

Deux ans après l'agression de catholiques participants à une procession en mémoire des religieux tués lors de la Commune, en mai 2021, un homme a été jugé et condamné le 28 août à 10 mois de prison avec sursis.

Deux ans après l’agression des participants à la Marche des Martyrs, en mai 2021, qui rendait hommage aux prêtres et religieux tués lors de la Commune de Paris, l’un des agresseurs, nommé Pierre B., a été condamné lundi 28 août à 10 mois de prison avec sursis et une interdiction de manifester sur la voie publique pendant deux ans. Jugé début juin sur le fondement de l’article 31 de la loi de 1905 garantissant en France le libre exercice du culte, il devra par ailleurs s’acquitter de 2.500 euros de dommages et intérêts auprès du diocèse de Paris.

Pierre B., âgé de 40 ans, était déjà connu des services de police, notamment pour “violences contre personne dépositaire de l’autorité publique”, usage de stupéfiants ou encore port d’arme blanche. Les autres agresseurs n’ont cependant pas été retrouvés.

Déferlement de violences

Organisée par le diocèse de Paris et menée par l’évêque auxiliaire Mgr Denis Jachiet, cette procession avait été déposée et validée par la préfecture de Police de la capitale. Mais les agents de sécurité et les policiers, trop peu nombreux, avaient vite été débordés. Le diocèse de Paris avait porté plainte après que des insultes aient été proférées suivies de coups particulièrement violents de la part de militants d’extrême-gauche – se qualifiant eux-mêmes d'”antifas” – sur les participants qui marchaient et priaient. Ces derniers avaient dû se réfugier dans une église et attendre le renfort de policiers pour en sortir. L’un des paroissiens avait été hospitalisé dans un état grave.

Tags:
Commune de parisParisviolence
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement