Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 18 juin |
Saint Léonce de Tripoli
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

JMJ : au parc du pardon, l’expérience de la miséricorde de Dieu

BELEM-CONFESSION-JMJ-AFP-000_33QJ7LM.

Thomas COEX / AFP

Des pèlerins se confessant dans le parc du pardon lors des JMJ de Lisbonne, 2 août 2023.

Agnès Pinard Legry - publié le 03/08/23

Situé dans le quartier de Belém, à Lisbonne, le parc du pardon est l’un de ces lieux discrets mais ô combien essentiels des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). 150 confessionnaux réalisés par des détenus y ont été installés afin de permettre aux jeunes pèlerins de vivre l’un des plus beaux trésors de l’Église : le sacrement de la réconciliation.

Situé dans le jardin Vasco-de-Gama, près du monastère des Hiéronymites et de la tour de Belém, le parc du pardon s’intègre dans la vaste “Cité de la joie” installées pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Jouxtant le salon des vocations, il comprend 150 confessionnaux réalisés par des détenus et installés là pour permettre aux jeunes pèlerins qui le désirent de recevoir le sacrement de réconciliation. Véritable expérience de l’amour et de la miséricorde de Dieu, le sacrement de réconciliation est l’un des trésors de l’Église.

Pendant la période d’ouverture du parc du pardon, des prêtres de différentes nationalités, répartis entre les confessionnaux, se tiennent à disposition pour accueillir les pèlerins qui souhaitent se confesser. Les confessions sont possible dans les cinq langues officielles des JMJ de Lisbonne : le portugais, l’anglais, l’espagnol, le français et l’italien. “Nous voulons qu’une fois pardonnés, ils se sentent appelés à s’en aller en hâte, comme Marie, à la rencontre des autres”, détaillent les organisateurs.

Pilgrims confess in an open confessionals area in Belem, Lisbon, during the World Youth Day
150 confessionnaux ont été installés.

Parmi toutes les vertus du sacrement de la confession, il en est une qui nous fait toucher du doigt la spécificité de la religion catholique. Cette vertu consiste à nous apprendre à parler à Dieu comme à une Personne. Dans le sacrement du pardon, nous appréhendons Dieu comme un “Tu” auquel s’adresse notre “je”. Le Très-Haut devient ainsi notre interlocuteur. La foi chrétienne confesse en effet un Dieu personnel, un Dieu qui parle à l’homme, et qui se laisse interpeller par lui.

Découvrez aussi les pensées de grands saints sur la confession :

Tags:
ConfessionJMJ
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement