Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 24 juin |
Saint Jean Baptiste
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Ce que “Demi-Lune” d’Indiana Jones a à nous apprendre

INDIANA-JONES.jpg

IMDb

Indiana Jones (Harrisson Ford) et Demi-Lune (Johnatan Ke Quan) dans "Indiana Jones et le temple maudit" (1984).

Cerith Gardiner - publié le 28/06/23

Alors que le cinquième opus d'Indiana Jones, "Le cadran de la destinée", est en salles depuis ce mercredi 28 juin, redécouvrez le parcours inspirant de Ke Huy Quan, acteur du jeune "Demi-Lune", personnage présent dans le deuxième volet de la saga, "Indiana Jones et le Temple maudit".

Les amateurs de cinéma le savent : la suite des aventures d’Indiana Jones, très attendue, débarque ce mercredi 28 juin au cinéma pour un ultime et dernier volet, intitulé “Indiana Jones et le cadran de la destinée”. À l’affiche, on retrouve bien-sûr l’indétrônable Harrison Ford, sur qui l’âge – 80 ans – ne semble pas avoir de prise.

La sortie de ce dernier opus nous a conduit à nous demander ce que devenait Ke Huy Quan, acteur d’origine vietnamienne qui joue le rôle de Demi-Lune dans le deuxième volet, “Indiana Jones et le Temple maudit”, sorti en 1984. C’est en incarnant le personnage de Demi-Lune, un orphelin chinois qu’Indiana Jones a recueilli le jour où ce dernier a tenté de lui faire les poches. Jeune homme attachant et intrépide il n’hésite pas à accompagner Indiana Jones jusqu’en Inde dans les sinistres entrailles du palais de Pankot. Ensemble, ils réussissent à libérer les enfants esclaves retenus par la secte des Thugs. Aujourd’hui âgé de 51 ans, Ke Huy Quan a vu sa carrière d’acteur redémarrer après plusieurs années à vide.

DEMI-LUNE.jpg
Demi-Lune.

Bien que Ke Huy Quan soit né au Vietnam, sa famille est d’origine chinoise. Avec ses huit frères et sœurs, Quan et ses parents ont été contraints de fuir le Vietnam lorsque les Nord-Vietnamiens ont pris le contrôle du pays. Alors qu’il se rend à Hong Kong avec cinq de ses frères et sœurs, sa mère emmène ses trois frères et sœurs restants en Malaisie. Tous sont réunis en Californie. C’est là que Ke Huy Quan est repéré par les producteurs, alors qu’il accompagne son frère auditionné pour le rôle de Short Round. Sa performance lui vaut des éloges de toute l’équipe de production, et c’est finalement lui qui est choisi. Mais au fur et à mesure que Quan devenait adulte, les rôles d’acteur se sont taris.

De rescapé de la guerre du Vietnam à étoile d’Hollywood

Imperturbable, Ke Huy Quan a mis ses efforts à travailler derrière la caméra, en tant qu’assistant réalisateur et cascadeur chorégraphe. L’année dernière, sa carrière d’acteur a repris son envol lorsqu’il a joué dans le film de science-fiction multi-récompensé “Everything Everywhere All At Once”. Il a ainsi remporté l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour sa performance dans ce film, et est même entré dans la liste des 100 personnes les plus influentes au monde du magazine américain “Time”. “Mon histoire a commencé sur un bateau. J’ai passé un an dans un camp de réfugiés. Et d’une façon ou d’une autre, j’ai fini ici, sur la plus grande scène de Hollywood. Ils disent que des histoires comme ça n’arrivent que dans les films. Je n’arrive pas à croire que ça m’arrive à moi”, a-t-il déclaré avec émotion dans son discours. Il a remercié sa mère, devant son poste de télévision, des sanglots dans la voix pleine de sanglots : “Il faut croire aux rêves. J’ai presque abandonné le mien. À vous tous, maintenez vos rêves en vie !”

Malgré cette soudaine popularité, pas question de prendre la grosse tête. Ke Huy Quan est d’ailleurs très aimé de ses “fans” en raison de son humilité et de sa bienveillance, qu’il ne manque pas de partager sur les réseaux sociaux à l’instar de ces derniers posts pour la fête de mère, dans lequel on peut lire : “Ma mère m’aime inconditionnellement. Dès le premier jour, elle m’a soutenu sans faillir. Quand les temps étaient durs, sa foi en moi n’a jamais faibli. Bonne fête des mères maman!”

View this post on Instagram

A post shared by Ke Huy Quan (@kehuyquan)

Et à la lecture de ses autres publications sur les réseaux sociaux, il semblerait que Ke Huy Quan multiplie les témoignages d’amour et de gratitude. Une attitude qui l’a certainement aidé à survivre et surmonter les difficultés d’une carrière à Hollywood et qui le rend si aimé des fans !

Tags:
hollywood
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement