Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Veillez sur vos cœurs pour vaincre vos « démons éduqués », met en garde le Pape

POPE-FRANCIS-AUDIENCE-DEC-14-2022-ANTOINE-MEKARY-ALETEIA

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 14/12/22

"Quand nous avons trop confiance en nous-mêmes et non dans la grâce de Dieu, alors le Malin trouve la porte ouverte", a averti le pape François lors de l’audience générale du 14 décembre 2022, tenue en salle Paul VI. Pour la dernière étape de sa série de catéchèses sur le discernement, il s’est arrêté sur "l’attitude de la vigilance" qui doit animer la vie de chaque chrétien.

Le pape François a achevé sa série de catéchèses portant sur le discernement ce mercredi 14 décembre. À l’occasion de cet enseignement, il est revenu sur l’importante notion de vigilance que se doit de mettre en pratique le chrétien. Cette attitude de vigilance prend deux formes, selon le Pape. Il y a tout d’abord la vigilance qui consiste à attendre la venue du Christ sur terre, mais « elle peut aussi être comprise comme l’attitude ordinaire à adopter dans la conduite de la vie, afin que nos bons choix, effectués parfois après un discernement exigeant, se réalisent avec persévérance et constance et portent du fruit », a expliqué le pape François. 

Le bon disciple est vigilant, il ne s’endort pas, ne se laisse pas gagner par la présomption quand tout va bien, mais demeure ardent et prêt à accomplir son devoir

Le Christ lui-même, a rappelé le Pape, a exhorté à veiller et ne pas nous laisser aller à une attitude trop confiante. « Dans sa prédication, Jésus insiste beaucoup sur le fait que le bon disciple est vigilant, qu’il ne s’endort pas, qu’il ne se laisse pas gagner par la présomption quand tout va bien, mais demeure ardent et prêt à accomplir son devoir ». Ainsi, le chrétien se doit de rester en tenue de service, la ceinture autour des reins et sa lampe allumée, comme l’a demandé Jésus dans l’Évangile de Luc.

Il y a un risque que « le “trouble-fête”, c’est-à-dire le Malin, puisse tout gâcher

À défaut de vigilance, prévient François, il y a un risque que « le “trouble-fête”, c’est-à-dire le Malin, puisse tout gâcher, nous faisant retourner au point de départ, voire dans un état encore pire ». Le manque de vigilance met le chrétien dans un danger spirituel profond. C’est en effet à cet endroit précis que la diable nous attend et cherche à nous piéger. En fait, le manque de vigilance est un manque d’humilité, qui nous conduit inévitablement à l’orgueil. N’est-ce pas l’orgueil qui a conduit Satan, pourtant ange de Dieu, à se détourner de Lui ? 

La vigilance est signe de sagesse, elle est surtout signe d’humilité. Et l’humilité est la voie royale de la vie chrétienne

La parabole du maître de maison, dans l’Évangile de Matthieu, montre le risque de l’autosatisfaction, du sentiment d’avoir bien ordonné sa vie, selon le Pape. « Il n’est pas vigilant, il n’est pas attentif, car il est trop sûr de lui et a perdu l’humilité de veiller sur son propre cœur. » Il croyait avoir bien rangé sa maison, mais « peut-être que, par peur de détruire cet ordre, il n’accueillait plus personne, il n’invitait plus les pauvres, les sans-abris, ceux qui dérangeaient… », poursuit le Pape. « Une chose est sûre : il s’agit ici de mauvais orgueil, de la présomption d’avoir raison, de bien faire, d’être en règle. » 

C’est justement de ce sentiment illusoire qu’il faut se prémunir, car il peut attirer le Malin. Il s’agit de « démons éduqués, ces petits diables » qui peuvent entrer dans la vie des personnes trop satisfaites d’elles-mêmes. « Il faut rester vigilant », exhorte le Pape. « La vigilance est signe de sagesse, elle est surtout signe d’humilité, car on a peur de tomber. Et l’humilité est la voie royale de la vie chrétienne. »

Tags:
Audience généraleDiablePape FrançoisVatican
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement