Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le cours de « sécurité spirituelle » du pape François

Pope-Francis-Audience-November-30-2022-Antoine-Mekary-ALETEIA-AM_9526.jpg

Antoine Mekary | ALETEIA

Le pape François bénit la foule lors de l'audience générale du 30 novembre 2022

I.Media - publié le 30/11/22

Lors de son audience générale du 30 novembre 2022, le pape François a évoqué le combat spirituel avec le diable, en donnant des clefs pour connaître les faiblesses sur lesquelles Satan appuie pour nous faire tomber dans le péché.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Pour combattre le diable, le chrétien doit apprendre à connaître « les mots de passe » de son cœur, explique le pape François dans son enseignement pendant l’audience générale place Saint-Pierre le 30 novembre 2022. Il insiste sur l’importance de cet examen de conscience quotidien qui permet de repérer en soi les points « les plus sensibles », portes d’entrée exploitées par le Malin pour détourner de « ce qui est bon pour moi ici et maintenant ».

Poursuivant son cycle de méditations sur le discernement, le pape met en garde contre les « mauvaises consolations » qui peuvent résulter d’un mauvais discernement. Pour apprendre à les reconnaître, il s’appuie sur une recommandation de saint Ignace de Loyola dans les Exercices spirituels, avec laquelle le fondateur de la Compagnie de Jésus affirme qu’une façon de savoir si une pensée est bonne est de déterminer si elle l’est entièrement à son début, en son centre et à sa fin.

Chaque fois qu’on doit faire la vaisselle ou nettoyer la maison vient une grande envie de se mettre à prier !

C’est en observant qu’une de ces conditions ne fonctionne pas qu’on peut distinguer « l’action du mauvais esprit », souligne François. Pour commencer, le début d’une pensée, d’une méditation, doit être sincère et non « une fuite », insiste-t-il. « Chaque fois qu’on doit faire la vaisselle ou nettoyer la maison vient une grande envie de se mettre à prier ! », donne-t-il en contre-exemple, expliquant que cela arrive notamment  » dans les couvents ».

François explique ensuite que le cœur de la prière de discernement ne doit pas servir « à se faire plaisir et à mépriser les autres ». Il fustige l’attitude de « pharisien » de ceux qui se sentent « comme un paon devant Dieu dans leur prière ».

François invite enfin à examiner où « mène » cette pensée, quelles en sont les conséquences. Il met en garde contre le sentiment d’omnipotence qui peut en résulter et qui est « évidemment l’action du mauvais esprit ».

« Le mal entre secrètement »

« Le diable existe », insiste le pontife, soulignant « sa manière sournoise, déguisée » d’entrer dans le cœur pour transformer la douceur en dureté. « Le mal entre secrètement, sans que la personne ne s’en rende compte « , avertit-il, abusant l’homme par des propositions souvent « séduisantes mais irréelles ».

« C’est pourquoi l’examen de conscience quotidien est si important », poursuit le chef de l’Église catholique. C’est une grâce qui seule permet d’apporter  » la consolation authentique « , qui consiste à savoir que l’on « grandit en liberté et en conscience » sur les « chemins  » de Dieu, conclut-il.

Tags:
Audience généraleDiablePape FrançoisSpiritualité
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement