Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 17 juin |
Saint Hervé
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : L’inquiétude grandissante des évêques de RDC

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Marcel Utembi Conference Episcopale Nationale du Congo - CENCO 000_JI9H6 AFP

Junior D. Kannah | AFP

Mgr Marcel Utembi (centre), président de la Conférence épiscopale nationale du Congo en 2017.

La rédaction d'Aleteia - publié le 15/11/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 15 novembre 2022

1 – L’inquiétude grandissante des évêques de RDC
2 – Ukraine : les enjeux de l’après guerre selon Mgr Shevchuk
3 – Le Kyrgyzstan planifie la construction de sa première cathédrale
4 – Baisse brutale de la fréquentation des aumôneries à Varsovie en Pologne
5 – Pourquoi manger à l’arbre de la connaissance est interdit dans le jardin d’Eden

1L’inquiétude grandissante des évêques de RDC

Rassemblés vendredi 11 novembre, les évêques congolais ont décidé de publier une déclaration pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation sécuritaire du pays, rapporte Lucie Sarr de La Croix Afrique. La raison de cette inquiétude : l’emprise grandissante du mouvement rebelle du M23, “avec l’appel du Rwanda”, sur le Nord-Kivu, la région orientale du pays plongée depuis des années dans la guerre. Alors que les morts s’accumulent sur fond de conflits ethniques alimentés par les “prédateurs” qui veulent s’accaparer les grandes richesses de la région, les évêques congolais interpellent la communauté internationale, lui demandant d’intervenir. Ils dénoncent son attitude hypocrite, ainsi que celle des organisations multilatérales, considérant qu’ils disposent de “leviers” pour faire justice. Les évêques demandent aussi au gouvernement de réduire son “train de vie” pour contribuer “activement” à l’effort de guerre contre l’insécurité et l’invite à juger les nombreux criminels de guerre qui séjournent dans le pays en toute impunité.

La Croix Africa, français 

“J’ai de l’espérance” : à Rome pour une semaine, l’archevêque majeur de l’Église gréco-catholique ukrainienne Mgr Sviatoslav Shevchuk a salué la “grande écoute” des responsables de dicastères et la “chaleur paternelle” de l’accueil que lui a réservé le pape François. Interrogé par Aci Stampa, l’Ukrainien a discuté des solutions pour mettre fin à la guerre, que le Saint-Siège veut désormais voir terminer “le plus rapidement possible”. Il a expliqué avoir transmis au secrétaire d’État la gratitude des familles des prisonniers qui ont été “rachetés” par le pape François. Désormais, il attend un soutien de Rome pour le “grand défi humanitaire” qui se présente à eux, avec un hiver qui s’annonce très délicat. La reconstruction, assure-t-il, doit se faire “à partir de principes chrétiens”.

Le futur de la relation avec le voisin russe reste “une question ouverte”, nuance Mgr Shevchuk, expliquant que “sans fondements moraux clairs”, la Russie ne guérira pas des “maladies” dont elle a hérité de l’ère post-soviétique. “Avec cette guerre, les Russes veulent résoudre leurs problèmes internes par une agression externe. Nous sommes appelés à éviter cette tentation”, a-t-il enjoint. Pour cela, l’Église catholique compte désormais défendre les valeurs démocratiques dans la société ukrainienne avant de se tourner vers le “long processus” de réconciliation avec la Russie. Celui-ci, insiste Mgr Shevchuk, doit être précédé par la justice. 

Aci Stampa, italien

3ET AUSSI DANS LA PRESSE INTERNATIONALE…

Le Kyrgyzstan planifie la construction de sa première cathédrale

Le Kyrgyzstan aura bientôt sa première cathédrale catholique. L’édifice religieux s’élèvera au cœur de la capitale Bishkek, et sa première pierre a déjà été bénie par le pape François. Elle devrait être terminée d’ici trois ans. 

Fides, anglais

Baisse brutale de la fréquentation des aumôneries à Varsovie en Pologne

La proportion d’élèves de Varsovie qui suivent les cours de catéchisme catholique, qui sont facultatifs, a continué à baisser, et est désormais inférieure à 30 %. Alors que Varsovie semble de plus en plus sécularisée, deux hauts responsables de l’Église ont prévenu la semaine dernière que les jeunes Polonais se détournent de plus en plus de l’Église, et qu’un nombre croissant d’entre eux la quittent complètement dans une “vague d’apostasies”.

Notes from Poland, anglais

Pourquoi manger à l’arbre de la connaissance est interdit dans le jardin d’Eden

Le pasteur Richard Kocher publie un essai sur la dérive d’une théologie tournée vers l’homme exclusivement, au risque de perdre de vue Dieu. Une tentation, explique-t-il, qu’on retrouve dès les premières pages de la Genèse dans le récit d’Adam et Ève. En mangeant le fruit défendu, les deux premiers hommes ont d’abord voulu se rendre “autonomes” vis-à-vis de Dieu.

Die Tagespost, allemand

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Tags:
AfriqueÉvêqueGuerre en UkrainePologne
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement