Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Ils ont proposé à leurs invités de se confesser pendant leur mariage

Alban de Robien mariage

avec la permission d'Alban de Robien

Marzena Devoud - publié le 11/11/22

Proposer aux invités de se confesser pendant le cocktail de mariage ? Alban et Aude n’ont pas hésité à suivre l’idée du prêtre qui les préparait au sacrement de mariage. Avec joie, ils ont pu voir à quel point cette initiative originale avait séduit de nombreux proches et amis.

Que se passe-t-il quand les jeunes mariés, en parallèle du cocktail de la réception de leur mariage, offrent aux invités la possibilité… de se confesser ? « Je pense qu’offrir à ceux qui ne sont pas forcément très pratiquants l’opportunité de prier, de se confesser ou juste de parler avec un prêtre, peut apporter quelque chose d’essentiel », confie à Aleteia Alban de Robien, qui a épousé Aude il y a quatre ans.

Un prêtre s’use quand on ne s’en sert pas.

Tous deux ont immédiatement été séduits par la suggestion de don Paul Préaux, le prêtre de la communauté Saint-Martin qui les a mariés. « C’était son idée. Fiancés, don Paul nous préparait au sacrement de mariage et un jour, il nous a proposé de se mettre à la disposition de nos invités pour la confession, au moment du cocktail. Pour l’expliquer, don Paul nous a dit cette phrase qui m’a beaucoup frappé : « Un prêtre s’use quand on ne s’en sert pas » », poursuit Alban.

Lors du cocktail, il y a ceux qui se sont confessés et d’autres qui ont posé simplement des questions. « Certains étaient en colère ou, en tout cas, en pause dans leur cheminement spirituel », reprend-il en ajoutant que le prêtre a été bien occupé tout le long du cocktail : « Beaucoup de belles choses se sont passées pendant ce temps-là, peut-être grâce aussi aux reliques de Louis et Zélie Martin qui y étaient présentes ».

En présence des reliques de Louis et Zélie Martin

En effet, dans la chapelle où don Paul s’est installé pour confesser, les reliques du couple Martin avaient été exposées sur l’autel. « Vous ne trouvez pas qu’il est essentiel d’inviter à son mariage quelques saints pour être bien entourés ce jour-là ? », demande don Paul Préaux, qui a l’habitude de faire ce genre de suggestion aux fiancés : « Pour leur vie conjugale future, j’ai invité Alban et Aude à s’inspirer des figures de sainteté comme Zélie et Louis Martin. Je leur ai suggéré aussi de faire le pèlerinage au sanctuaire d’Alençon pour se recueillir devant les reliques avant leur mariage. Enfin, je leur ai dit de ne surtout pas oublier de les inviter au mariage… en faisant venir leurs reliques ». Le but ? Les rendre présents pendant toute la célébration du mariage.

Une ouverture des cœurs

Pendant la messe de mariage, don Paul Préaux a donc annoncé qu’il se tiendrait disponible le temps du cocktail. Dès le début de la réception, les invités étaient là. « C’est rare d’avoir accès au prêtre de cette manière et dans un contexte à la fois inspirant – car il s’agit de fêter le mariage – mais aussi douloureux pour certains, quand le mariage reflète pour eux l’échec de leur propre vie conjugale. Je pense que la réception de mariage est un temps idéal pour se rendre disponible. Je le fais souvent, et je me rends compte à chaque fois de l’immense ouverture des cœurs. Il y a quelque chose qui se transforme, une grâce qui se diffuse réellement. Beaucoup de situations de souffrance et de solitude me sont confiées : séparations de couples, conflits familiaux, divorces. Mon rôle en tant que prêtre, c’est de leur donner Jésus et se donner dès que l’occasion se présente », remarque-t-il.

La réception de mariage d’Alban et Aude a été un temps d’ouverture spirituelle inattendu pour certains. Une initiative à imiter pour ceux qui se préparent au mariage ?

Tags:
confessionMariage
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement