Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 17 juin |
Saint Hervé
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

La déclaration d’amour d’Eros Ramazzotti à la Vierge de Guadalupe

Eros-Ramazzotti-SHUTTERSTOCK.jpg

Shutterstock I Ben Houdijk

Eros Ramazzotti.

Louise Alméras - publié le 01/10/22

Pour son nouvel album "Latido Infinito", sorti le 15 septembre et produit par Universal Music, Eros Ramazzotti, le plus populaire des chanteurs italiens, rend hommage à la Sainte Vierge.

À 58 ans, Eros Ramazzotti signe déjà son seizième album studio. Mais cette fois-ci en espagnol, avec un peu d’italien. Le titre a d’ailleurs un double sens grâce aux deux langues, signifiant en italien “latitude infinie” et en espagnol “battement infini”. Le ton est assurément à l’espérance. Pour l’occasion, il reprend son titre “Ama” en version espagnol, dans lequel il évoque la liberté en ayant à cœur de n’être l’esclave de personne, la pureté de l’âme et l’amour. Dix autres titres suivent, dans lesquels il a décidé de ne pas céder à l’anxiété et à la panique ambiantes, comme dans “Hijos de la tierra” (Enfants de la Terre). Mais la plus belle chanson de l’album est sans aucun doute “Virgen de Guadalupe”, pour ses sonorités latinos qu’on pourrait allègrement imaginer au beau milieu d’une joyeuse procession mariale en Amérique latine. 

“La brune qui porte le soleil et qui foule la lune

“Impératrice des Amériques” depuis l’année 2000, la Vierge de Guadalupe est plus communément la patronne de l’Amérique latine et du Mexique. Figure populaire et vénérée, elle est représentée les mains jointes, entourée d’un halo et marchant sur un croissant de lune, en référence à la Vierge de l’Apocalypse qui foule aux pieds l’astre lunaire. Le mot Guadalupe viendrait d’une langue mexicaine de la famille uto-aztèque, le nahuatl, et qui signifierait “celle qui écrase le serpent”. Eros Ramazzotti, très inspiré pour sa chanson, y raconte la montée en procession d’une foule pour célébrer Notre-Dame de Guadalupe : “Je monte une colline qui m’amène à une fête / Et je marche en silence entre les odeurs de terre brûlée, des fruits et du café / Une mère me propose un câlin et de la téquila.” Il évoque ensuite les maracas, le rythme des mariachis, les odeurs parfumées de la fête. 

Un beau morceau à écouter pour retrouver la ferveur ensoleillée des chrétiens d’Amérique latine, et la voix d’Eros Ramazzotti.

L’immersion vaut mieux que les mots. Ramazzotti est bien là, fervent pèlerin vers la Vierge de Guadalupe. Il chante encore : “N’ayez pas peur si votre foi s’exprime envers Notre-Dame de Guadalupe / La brune qui porte le soleil et qui foule la lune / Il pleut l’amour qui calme la douleur pendant que tu bénis les pécheurs / Dans chaque sourire ton nom se cache Notre-Dame de Guadalupe.” Un beau morceau à écouter pour retrouver la ferveur ensoleillée des chrétiens d’Amérique latine, et la voix d’Eros Ramazzotti.

Tags:
ItalieMusiqueVierge Marie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement