Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 17 août |
Sainte Claire de Montefalco
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Célibat géographique : comment continuer à prier en couple ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
woman-pray-phone.jpg

KieferPix I Shutterstock

Claire de Campeau - publié le 14/07/22

Quand la prière est une habitude bien ancrée dans le quotidien d’un couple, comment la préserver en cas de célibat géographique ?

L’été sépare parfois les couples pour quelques jours ou semaines en raison des obligations professionnelles de chacun. Un rendez-vous téléphonique pour se raconter sa journée est déjà une source de grande joie pour un couple séparé pendant les vacances ou lors d’un célibat géographique. Quand le Seigneur est ajouté à l’appel, pour une conversation à trois : quelle joie, quelles grâces à venir pour le couple ! La distance éloigne les corps mais peut rapprocher les cœurs : il peut être quelquefois plus facile de se confier, de se dire les choses en vérité, quand la distance nous protège. Poursuivre un rituel de prière conjugale en toutes circonstances semble être un exercice périlleux mais réalisable. Comment maintenir l’habitude de la prière quand des kilomètres séparent le couple ? Comment éviter que les vacances ne viennent rompre ce moment intime consacré au Seigneur, qui a pu être long ou compliqué à mettre en place ? Six conseils pour réussir le défi de poursuivre la prière en couple malgré la distance.

1Se fixer des objectifs réalisables

shutterstock_575255992.jpg

Les bienfaits de la prière conjugale ne sont plus à démontrer, comme en témoignent de nombreux couples à l’image de celui de Noémie : « Ce ne sont que quelques minutes que nous passons en couple avec Dieu mais nous voyons bien les grâces que cela nous apporte ! ». Si la régularité et l’engagement des deux conjoints sont importants, une prière n’a pas à répondre à un schéma précis. « L’important est d’entretenir la flamme de ce lien avec Dieu qui est à la base de l’union conjugale. Et le vrai lien est toujours avec le Seigneur. Quand l’époux prie pour l’épouse et l’épouse prie pour l’époux, ce lien devient fort : l’un prie pour l’autre », disait le Pape François lors d’une catéchèse sur le sacrement du mariage en avril 2014. 

Si l’un des deux conjoints termine ses journées très tard et sait par avance qu’il n’aura que peu de temps et d’énergie le soir venu, il paraît raisonnable de se limiter à une prière courte mais régulière et faite avec ardeur et confiance. Si ce temps de prière devient source d’angoisse et d’éventuelles disputes, elle perdrait tout son sens ! Une prière doit rester un élan du cœur, un message envoyé avec joie au Seigneur. 

2Fixer un horaire pratique… pour les deux

shutterstock_340864385.jpg

Catherine, régulièrement en célibat géographique, témoigne : « Mon mari fait de nombreux déplacements, parfois jusqu’à 11h de décalage horaire… Nous avons convenu qu’à 20h pour lui nous nous arrêtions pour réciter notre prière ». Que ce soit au réveil ou à 23h à la fin d’une journée bien remplie, trouver un horaire convenable pour les deux conjoints n’est pas toujours aisé. Pour que la régularité soit au rendez-vous il est pourtant primordial de fixer un horaire… et de s’y tenir !

S’il est difficile de trouver un créneau qui convienne aux deux, des alternatives peuvent être trouvées comme en témoigne Clotilde : « Pendant nos fiançailles, l’un de nous envoyait à l’autre la trame de la prière du soir commune que nous faisions en différé, nos familles n’ayant pas le même rythme respectif. Dans la trame : un ou deux chants, une prière, un merci, un s’il vous plaît… On envoyait un « Amen » à l’autre quand la prière était terminée. »

3Choisir un support concret

PRAY

Une bougie, un livre, un petit carnet : un objet concret rappelle à l’engagement pris. Chaque matin ou chaque soir, l’objet sera présent pour rappeler aux deux conjoints leur rendez-vous mutuel devant Dieu. « J’ai fait imprimer une jolie carte avec notre prière de Consécration à la Vierge lors de notre messe de mariage ainsi qu’un carnet avec une page par jour avec une photo et un texte », explique Catherine. Ces deux supports permettent une aide à la prière, en particulier les jours de fatigue voire de mésentente dans le couple. Avoir le même support rapproche les époux séparés et contribue à la communion des cœurs. 

Noémie allume des bougies pour deux : « Quand je suis chez moi, j’allume deux bougies, la mienne et la sienne. A la fin de la prière je vais me coucher à la lueur de la bougie de mon fiancé que je pose sur ma table de nuit comme si sa prière continuait dans la nuit. »  Il est également imaginable de prier ensemble avec le même chapelet ou dizainier, devant une même image pieuse, sur la même application ou encore de suivre ensemble la même messe télévisée. Noémie et son fiancé, à la lueur des bougies allumées par la jeune femme, choisissent chaque semaine « une prière écrite par un saint, un psaume ou même une prière que nous rédigeons l’un ou l’autre en fonction de ce que nous vivons ». 

4Rester indulgent l’un envers l’autre

SILENCE

Si la régularité dans la prière aide le couple à tenir son engagement, cela ne doit pas non plus devenir une source de discorde. Il peut arriver de ne pas avoir la disponibilité de temps ou de cœur pour s’ouvrir à une prière conjugale. Dans ces moments, il est bon d’avoir prévu une alternative plus rapide ou encore de faire preuve de compréhension mutuelle et d’indulgence : « Tu es fatigué, reportons la prière à demain, nous la ferons avec deux fois plus d’ardeur ! »

« Si nous sommes occupés au moment de la prière, nous faisons une courte action de grâce dans notre cœur et nous essayons de prendre un temps pour prier le plus vite possible », explique Noémie. Catherine ne peut que confirmer la difficulté d’être réguliers et toujours disponibles pour ce moment privilégié : « Ce temps de prière est parfois impossible pour mon mari car ses missions l’en empêchent. Pour ma part, la gestion du quotidien, les enfants, la maison et mon travail prennent quelquefois le dessus. Dans les moments difficiles, nous arrivons quelquefois à la faire plus rapidement par WhatsApp. » 

5Privilégier la communion des cœurs

HEART

Si les moyens de communication modernes offrent de nombreuses options de visioconférences, bien pratiques quand il s’agit de travailler ensemble, ce partage d’images n’est pas essentiel à une prière en couple à distance. Il est important de ne pas se laisser distraire, ce qui risque d’arriver lors d’un appel en visio. Un téléphone en haut-parleur, le regard tourné vers le Christ peut être préférable pour permettre une communion des cœurs et des pensées toutes tournées vers la prière commune. 

6Relire la Bible

shutterstock_1059525560.jpg

Si prier en couple à distance est encore un exercice difficile dans le couple, relire la Bible peut redonner un élan de courage pour persévérer dans ce rituel si précieux. Il est bon de lire ensemble l’Evangile du jour par exemple, ou de suivre la Liturgie des Heures. Mais pour commencer, ces quelques versets se méditent aisément : 

« Car, si je suis absent de corps, je suis avec vous en esprit, voyant avec joie le bon ordre qui règne parmi vous, et la fermeté de votre foi en Christ. » (Col 2 : 5)
« Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher. » (Lc 18 : 1)
« Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. » (Mt 18 : 19).

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
CouplePrière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement