Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La prière en couple, ça peut rapporter gros ! 

COUPLE BIBLE
By Dream Perfection | Shutterstock
Partager

Parmi tous les couples autour de nous, combien d’entre eux répondent vraiment à l’idéal du mariage ? Si la réponse n’est pas facile, c’est parce qu’il est souvent difficile pour les époux, de vivre une union complète. Les épreuves, les années qui passent, l’évolution de chacun forment souvent des obstacles de plus en plus infranchissables. À moins que ces mêmes époux confient directement leur couple au Christ et qu’ils acceptent de vivre au quotidien sous son regard...

Pour atteindre une vraie plénitude dans les relations conjugales, pourquoi la prière en couple est-elle le moyen le plus efficace ? Parce que l’homme est tellement plus que son corps et son intelligence ! Le meilleur exemple qui démontre notre transcendance, je le connais grâce au témoignage d’un couple d’amis. J’ai eu la grâce de les accompagner dans un moment de grave maladie. Ils étaient heureux, mais ils ne connaissaient pas la prière en couple. Quand la femme est tombée malade, les deux ont appris à prier ensemble. Après un certain temps, ils m’ont confié que la prière en couple leur avait permis de découvrir une intimité qu’ils n’avaient jamais goûté avant.

« Les époux ne peuvent pas unir leurs âmes. En revanche, ils peuvent les ouvrir ensemble à la présence du Seigneur. »

La théologie du corps de Jean Paul II m’a aidé à mieux comprendre pourquoi. En effet, le pape polonais y développe la démonstration que l’homme est composé de ce trio unique dans toute la Création : celui du corps, de l’esprit et de l’âme. Et si je reprends ces trois composants essentiels de la nature humaine, je remarque en premier lieu que pour les couples, il n’est pas compliqué de comprendre l’union des corps, même si celle-ci n’est pas toujours évidente !

Il leur est déjà plus difficile d’apprendre à unir les esprits de chacun. C’est parfois tout un défi ! L’âme, quant à elle, est le domaine de Dieu. Elle est le lieu conçu pour être habité par Dieu. Les époux ne peuvent donc pas unir leurs âmes. En revanche, ils peuvent les ouvrir ensemble à la présence du Seigneur. Ainsi, c’est Lui qui unira leurs âmes pour une mission commune.

Créer l’union des âmes, un lien inébranlable

Ce processus de couture commence devant l’autel, le jour du mariage. Il continue lorsque les deux se tournent ensemble vers Lui. Ainsi, la relation en couple ne dépend plus uniquement des époux. C’est le Créateur qui en devient le fondement. Et Sa force devient leur force ! Cela veut dire qu’au moment où l’un se donne à l’autre dans le corps et dans l’esprit, les deux ne partagent pas le plus intime de leurs âmes. Par pudeur, déjà. Mais aussi parce qu’il y a une dimension qui les dépasse. C’est comme si l’époux disait à son épouse : « je ne te donne qu’une toute petite part de moi, disons les couches les plus extérieures. Forcement, tôt ou tard, ça ne sera plus assez pour nous combler… » Pourquoi ? Parce que l’homme est tellement plus que son corps !

« La pudeur est souvent un obstacle pour prier ensemble et pour livrer le plus intime de soi-même. Il faut la vaincre ! L’enjeu est trop précieux, croyez-moi ! »

Pour pouvoir aller vers la plénitude, pour créer une vraie communion entre les époux dans la durée, pour découvrir toute la grandeur et la beauté de l’autre, pour rencontrer aussi l’image de Dieu en lui ou en elle, le chemin le plus efficace est celui de la prière. Quand les époux apprennent à être unis dans l’âme, même si un jour ils se trouvent un peu fragiles — divisés dans leur tendresse ou dans leurs opinions — cette union des âmes restera un lien inébranlable. Elle deviendra le lieu le plus intime de leur complicité, car Dieu y habite !

Mais comment réussir à prier ensemble ? Neuf couples sur dix me disent que c’est impossible. Selon eux, la pudeur est un obstacle pour prier ensemble et pour livrer le plus intime de soi-même. Paradoxalement, ces couples me confirment souvent que c’est la même pudeur qui les empêche de tout dire dans le domaine de l’intimité charnelle. À partir d’un certain moment, le silence s’installe. Pourtant, cette pudeur, on peut la dépasser. Il faut la vaincre ! L’enjeu est trop précieux, croyez-moi !

Ouvrir son jardin intérieur au Jardinier

« Il faut commencer, ça vaut la peine. Un point c’est tout ». Ce sont les paroles d’un homme que je connais. Extrêmement pudique, il n’avait pas du tout de vie de prière. Aujourd’hui, il trouve sa force dans la prière quotidienne avec sa femme. Je parle… de mes parents bien-sûr, et j’en parlerai encore souvent, je vous préviens ! À propos… J’avais l’occasion récemment de leur demander de me dire ce qui les unissait le plus après 52 années de vie commune. Et papa me disait : « Après plus de 50 ans, nous finissons par nous ressembler beaucoup dans certains domaines. Mais dans d’autres, nous sommes de plus en plus différents. En revanche, ce qui nous unit le plus aujourd’hui, c’est le Christ. Nous avons tellement prié ensemble… C’est le même Christ qui nous habite et qui nous unit. Il nous unit là où nous sommes trop différents ».

« Il suffit de se tenir par la main, de fermer les yeux et de rester en silence une minute. Pendant ce temps, on ouvre le “jardin intérieur”… »

Il nous reste une grande question. Comment prier ensemble ? Concrètement, par où commencer ? Dans la prière en couple, il faut savoir que le fait de prier ensemble est plus important que le contenu de la prière lui-même ! Aux fiancés, j’explique une méthode assez simple. Il suffit de se tenir par la main, de fermer les yeux et de rester en silence une minute. Pendant ce temps, on ouvre le « jardin intérieur » commun. On laisse entrer le jardinier et on lui dit en silence : « entre ». C’est la prière la plus simple. Jésus — le jardinier — sait bien se débrouiller pour rendre le couple plus chrétien et plus uni. C’est déjà une belle prière. Mais si même ça est déjà trop dur pour la pudeur de certains, on peut faire alors comme cet autre couple. Pendant quatre ans, ils se sont contentés d’un signe de croix ensemble, tous les jours, et rien d’autre. Aujourd’hui ils partagent un très beau chemin de foi.

Pardon – merci – s’il te plaît

Le pape François nous propose une prière plus développée, dans cette formule devenue fameuse depuis : « pardon – merci – s’il te plaît ». Après avoir fait ensemble le signe de croix, chacun dirige à Dieu un merci, un pardon et un s’il te plaît. C’est un acte très fort, celui de laisser entrer l’autre dans l’intimité de ma parole dirigée à Dieu, quand je lui dit « Mon Dieu, merci pour… », ou « Seigneur, je te demande pardon pour… ». Après cela, le couple est beaucoup plus uni et il devient beaucoup plus facile de demander pardon à l’autre. C’est ce que me confirmait encore un autre couple il y a quelques jours : « Peu importe les moments difficiles de la journée, même si nous nous sommes disputés sérieusement, nous savons que finalement ce n’est pas si grave. Au plus tard ce soir, nous allons nous tourner ensemble vers Dieu pour Lui demander pardon. Après, c’est tellement plus facile de demander pardon l’un à l’autre… ».

À lire aussi les plus belles méditations sur l'amour conjugal :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]