Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 06 octobre |
Saint Bruno
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Une foi persistante chez les autochtones au Canada

Article réservé aux membres Aleteia Premium
000_9DA7LB-1.jpg

Geoff Robins / AFP

Une famille à Marieval (Canada).

La rédaction d'Aleteia - publié le 19/04/22 - mis à jour le 19/04/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 19 avril 2022

1 – Une foi persistante chez les autochtones au Canada 
2 – « Ce que les Russes font en Ukraine, la Chine pourrait nous le faire », prévient un évêque philippin
3 – Un maire ukrainien se confie au Pape après sa détention par les russes 
4 – Vendredi saint : François a opté pour un geste prophétique comme stratégie géopolitique
5 – L’Église allemande répond aux accusations de schisme

1Une foi persistante chez les autochtones au Canada

En juillet, le pape François pourrait se rendre au Canada pour s’excuser une nouvelle fois auprès des autochtones, après de premières excuses présentées à Rome le mois dernier. Sur place, note le média canadien La Presse, François pourrait rencontrer nombre de membres des communautés indigènes croyants. Malgré les nombreux griefs qui persistent contre l’institution catholique canadienne chez ces peuples – notamment concernant les anciens pensionnats – nombre d’entre eux sont encore aujourd’hui catholiques. Une membre de la communauté Métis de l’Ontario explique que cette permanence est liée au respect des anciens, un élément central dans toutes les sociétés autochtones. Or, les grands-parents autochtones sont souvent catholiques et transmettent, en plus des traditions pluriséculaires des diverses « nations » canadiennes, leur foi dans le Christ. De plus, de nombreux ponts existent entre les sagesses autochtones et le catholicisme, note le journaliste Mathieu Perreault, qui a interrogé plusieurs catholiques inuits, métis ou « indiens » qui n’hésitent pas à mélanger la « sauge » ancestrale et l’encens.

La Presse, français

À quelques jours de l’élection présidentielle aux Philippines, Mgr Broderick Pabillo, ancien administrateur apostolique du diocèse de Manille et vicaire apostolique de Taytay, sur l’île de Palawan, se prononce sur les enjeux auxquels devra faire face le prochain gouvernement du pays. Alors que les droits de l’homme sont de plus en plus perçus comme un « fardeau pour le développement des progrès gouvernementaux » et que l’économie recule, le prélat philippin invite les catholiques à choisir le meilleur candidat. D’autant plus que l’offensive russe en Ukraine inquiète : « Si nous laissons les Russes agir en toute impunité, les Chinois se sentiront encouragés à faire de même chez nous ou à Taïwan ». Face à ce danger, Mgr Pabillo se joint à la « condamnation de l’invasion russe » et dénonce le « contrôle des esprits » par les médias pratiqué par Poutine et Xi Jinping.

AsiaNews, italien

3Un maire ukrainien se confie au Pape après sa détention par les russes

Enlevé par l’armée russe pendant près d’une semaine, Ivan Fedorov, le maire de Melitopol, était à Rome pour témoigner de la situation dramatique dans laquelle se trouve aujourd’hui sa ville, mais aussi des conditions inhumaines qu’il a enduré pendant sa captivité avant qu’il ne soit libéré lors d’un échange d’otages. Pendant son séjour romain, le responsable ukrainien a pu rencontrer le pape François et échanger avec lui avant la Vigile pascale. Il lui a demandé d’intercéder auprès de Vladimir Poutine pour qu’il garantisse des couloirs humanitaires à Marioupol. Il a aussi renouvelé l’invitation du gouvernement au pontife à se rendre en Ukraine, estimant qu’il pourrait peut-être « arrêter cette guerre ». Deux jours plus tard, un autre officiel ukrainien, le major Serhiy Volyna – un marine de l’armée major ukrainien présent à Marioupol – a demandé de l’aide au pape François pour sauver les femmes, enfants et blessés qui sont encore sur place.

Reuters, anglais

4Vendredi saint : François a opté pour un geste prophétique comme stratégie géopolitique

Le pari du pape François de maintenir la formule du Chemin de Croix du Colisée a-t-il été payant ? L’avenir le dira. Malgré la bronca suscitée autour de la treizième station de la Via Crucis et le boycott de chaînes de télévision en Ukraine qui n’ont pas retransmis l’événement, le Vatican a fait le choix de laisser une femme ukrainienne et une femme russe porter ensemble la Croix. Le vaticaniste John Allen souligne que, dans cette histoire, le pape François n’a pas voulu se montrer indifférent aux réalités de l’invasion russe et n’est donc pas naïf. Toutefois, il a choisi de placer dès à présent au centre de sa stratégie diplomatique l’espérance d’une réconciliation entre les deux pays. 

Crux, anglais 

5L’Église allemande répond aux accusations de schisme

Mgr Georg Bätzing, président de la conférence épiscopale allemande, a répondu le 14 avril à la lettre signée par plus de 70 évêques – principalement américains et africains – avertissant que la voie synodale du pays pourrait conduire à un schisme dans l’Église catholique. « La voie synodale est notre tentative en Allemagne de faire face aux causes systémiques des abus et de leur dissimulation qui ont causé des souffrances indicibles à tant de personnes dans et à travers l’Église », a écrit l’évêque allemand à Mgr Samuel Aquila, archevêque de Denver. Pour lui, le synode est le moyen de rendre « à nouveau possible une proclamation crédible de la Bonne Nouvelle. Qualifiant les « accusations » formulées dans la lettre de « surprenantes », il a certifié que le chemin synodal ne sapait pas l’autorité de l’Église, y compris celle du pape François qui a appelé, selon lui, à trouver une « réponse audacieuse à la situation actuelle ».

CNA, anglais

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
AllemagneCanadaChinePape FrançoisRussieSchismeUkraine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement