Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Neurologiquement, les grands-mères sont faites pour chouchouter leurs petits-enfants

Sébastien Désarmaux / GODONG

Mathilde de Robien - publié le 23/11/21

Une étude scientifique américaine aurait démontré pourquoi les grands-mères sont si tendres avec leurs petits-enfants.

Il y aurait une explication scientifique au phénomène des « mamies gâteau », ces grands-mères aux petits soins, câlines, attentives, et douées d’une patience à toute épreuve à l’égard de leurs petits-enfants adorés. Leur cerveau serait en réalité conçu pour s’attacher à leurs petits-enfants et pour les protéger. C’est la conclusion d’une étude de l’université d’Emory, en Géorgie, publiée le 17 novembre dernier et menée auprès de 50 grands-mères.

Des chercheurs américains ont scruté les IRM de leurs cerveaux pendant qu’elles regardaient des photos de leurs petits-enfants âgés de 3 à 12 ans ainsi que des images d’enfants qu’elles ne connaissaient pas ou de leurs petits-enfants devenus adultes.

Le cerveau des grands-mères ne réagit pas de la même façon quand elles voient leurs petits-enfants. Les zones activées ne sont pas les mêmes. Quand les grands-mères regardent leurs petits-enfants, elles activent les zones du mouvement et de l’empathie émotionnelle : si l’enfant est joyeux à l’image, elles éprouvent de la joie, s’il est triste, elles ressentent de la peine. En revanche, quand les grands-mères regardent des images de l’enfant devenu adulte, ce sont d’autres zones du cerveau qui s’activent : celles de l’empathie cognitive. Elles cherchent plutôt à comprendre ce que pense ou ressent cet enfant adulte et pourquoi, mais il n’est plus question d’empathie émotionnelle.

L’empathie émotionnelle résulterait d’une réaction de protection vis-à-vis de ces bébés, réaction commune à un grand nombre d’espèces animales vis-à-vis de leurs petits. Interrogées, les grands-mères ont également confié qu’elles profitaient plus de leurs petits-enfants dans la mesure où elles avaient plus de temps et moins de contraintes financières que lorsqu’elles étaient mères. 

Tags:
Famillesciences
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement