Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Simple et délicieux, « le gâteau du Poilu »

Aleteia

Gâteau du poilu.

Mathilde de Robien - publié le 10/11/21

Parmi les différentes manières de commémorer l'Armistice de 1918 et de rendre hommage aux anciens combattants, pourquoi ne pas se lancer dans la confection d’un gâteau du Poilu ? Une autre façon de revisiter l’histoire avec ses enfants.

Commémorations officielles devant les monuments aux morts, port du bleuet – ou du coquelicot – à la boutonnière, lectures de lettres de Poilus ou de récits de la Grande Guerre, découverte des Calligrammes de Guillaume Apollinaire… sont autant de façons de se souvenir des 10 millions de morts et des 20 millions de blessés de la Première Guerre Mondiale. Dans un registre plus ludique, le 11 novembre peut être l’occasion de cuisiner et de goûter le « gâteau du Poilu », un genre de grand sablé qui était envoyé aux soldats mobilisés sur le front. La recette circulait dans les journaux de l’époque, et certains grands pâtissiers, comme Dodin dans le Pays Basque, faisait de la réclame pour son gâteau du Poilu « spécialement préparé pour permettre d’expédier, au front, un dessert parfait et bien emballé » dans une boîte en métal.

La Gazette de Biarritz-Bayonne et Saint-Jean-de-Luz, du 25 septembre 1916.

La Tribune de l’Aubedatée du 8 novembre 1915 fournit une recette. Céline Lécuyer, passionnée de généalogie et d’histoire familiale et auteur du blog « Sur les branches du pommier », l’a adaptée en divisant les quantités par quatre. Aleteia a testé, en s’octroyant la liberté de donner au gâteau une forme de bleuet, symbole de la mémoire envers les anciens combattants, et valide en tous points ce sablé à mi-chemin entre la galette bretonne et le suisse de Valence (Drôme).

View this post on Instagram

A post shared by Sur les branches du pommier 🍎 (@branchesdupommier)

La recette du gâteau du Poilu

95 g de beurre
95 g de sucre en poudre
1 œuf
175 g de farine de blé
15 g d’amandes en poudre
Quelques gouttes d’essence de citron
1 à 2 cuillerées à soupe de fleur d’oranger
Dorure : un peu de jaune d’œuf (ou un peu de lait)

Laissez ramollir 95 g de beurre à température ambiante. Battez légèrement un œuf à la fourchette. Mélangez 175 g de farine et 15 g d’amandes en poudre. Mélangez le beurre à la main avec 95 g de sucre. Ajoutez alternativement l’œuf et le mélange farine-amandes, puis une cuillerée à soupe de fleur d’oranger. Filmez la pâte ou mettez un linge dessus et laissez reposer 30 minutes au réfrigérateur. Etalez la pâte au rouleau sur 1,5 cm d’épaisseur sur une feuille de papier sulfurisé pour obtenir une sorte de galette. Transférez sur une plaque de cuisson et laissez reposer au réfrigérateur pendant le préchauffage du four à 170°C. Dorez avec un peu de jaune d’œuf ou un peu de lait. Enfournez pendant 25 à 30 minutes. Laissez refroidir sur une grille avant de déguster ou de préparer votre colis…

Tags:
cuisinePremière guerre mondiale
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement