Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 27 novembre |
Fête de la Vierge Marie en son icône du signe
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Comprendre une église : le confessionnal, le lieu du pardon

confessionnal

© Philippe Lissac / GODONG

Sophie Roubertie - published on 18/10/21

Lors du sacrement de pénitence, ou sacrement de réconciliation, le fidèle vient demander le pardon de ses péchés. Un acte important qui nécessite un espace, le confessionnal, dans lequel il pourra s'exprimer librement auprès du prêtre.

Tout ce qui se dit entre le prêtre et son interlocuteur lors du sacrement de réconciliation doit rester entre eux et Dieu. Ce moment, qui nécessite une grande confidentialité, a obligé l’Église à réfléchir à l’aménagement d’espaces discrets pour permettre au fidèle de parler librement au prêtre. C’est ainsi que l’on trouve dans les églises des sortes d’isoloirs clos, que l’on appelle confessionnaux, dans lesquels se placent le prêtre et le fidèle pour échanger en toute discrétion.

Si la confession a d’abord été un acte public, réservé aux fautes les plus graves, elle devient privée vers le VIe siècle. C’est au XIIIe siècle que le concile de Latran insiste sur la nécessité d’une confession régulière, au moins annuelle, avant la communion pascale. On attribue à saint Charles Borromée la création du confessionnal en forme d’isoloir clos, après le concile de Trente, en 1545.

confessionnal

Le confessionnal est habituellement composé d’une loge, fermée par une porte ou un rideau, réservée au prêtre qui s’assoit à l’intérieur. Cette loge peut comporter, de part et d’autre, un compartiment muni d’un prie-Dieu sur lequel vient s’agenouiller le fidèle qui vient se confesser. Une grille sépare sépare le prêtre et le fidèle pour permettre d’assurer l’anonymat de ceux qui viennent se confier à lui. Un portillon, placé derrière la grille, peut être ouvert ou fermé par le prêtre, qui n’écoute évidemment qu’une personne à la fois. 

Suivant les usages locaux, les confessionnaux peuvent être plus ou moins ornés, mais ils sont le plus souvent en bois. Sauf lorsqu’ils sont intégrés dans l’architecture même de l’église. 

Les confessionnaux clos de moins en moins utilisés

Depuis le concile de Vatican II, les confessionnaux en forme d’isoloir sont de moins en moins utilisés même s’ils sont toujours en usage. En effet, on encourage davantage les confessions en face-à-face. Si le fidèle le souhaite, il peut ainsi simplement s’asseoir en face du prêtre pour se confesser ou s’agenouiller sur un prie-Dieu. 

Une séparation entre pénitent et confesseur peut être cependant maintenue pour préserver l’anonymat. Un simple séparation, plus légère, remplace alors les grands confessionnaux anciens. Il est en effet important que le fidèle puisse choisir sous quelle forme se déroule la confession afin qu’il reçoive le sacrement de réconciliation dans de bonnes conditions.

confession
Les JMJ de Madrid.

Lors des JMJ de Madrid, 200 confessionnaux blancs en forme de voile de bateau ont ainsi été installés dans un parc de la ville, modernisant résolument leur image. L’essentiel est que chacun se sente écouté et pardonné, quelle que soit la forme du confessionnal.

Tags:
confessionsacrements
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement