Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 22 octobre |
Saint Jean Paul II
Aleteia logo
home iconBelles Histoires
line break icon

À l’origine de la clémentine, était frère Clément Rodier

Shutterstock

Clémentinier

Aliénor Goudet - Publié le 09/10/21

Le saviez-vous ? La clémentine n’existe que depuis la fin du XIXe siècle, et doit sa popularité au frère Clément Rodier (1839-1904). Ce petit frère de l’Annonciation et plus tard spiritain, l’a propagé en Algérie et en est peut-être même le créateur.

Algérie, 1902. Il fait une température douce en ce mois d’octobre. La chaleur est présente mais une agréable brise parcourt Misserghin. Décidément, Louis Trabut (1853-1929) a bien choisi son jour pour visiter les pépinières du frère Clément. Médecin et botaniste de renommée, Louis s’émerveille devant l’œuvre du moine. À l’origine, cet endroit était un petit domaine offert à la communauté des frères de l’Annonciation. Initialement il s’agissait d’accueillir les trop nombreux orphelins de France et d’Algérie. Mais à la venue du frère Clément, Misserghin est devenu une exploitation agricole des plus impressionnantes. C’est à peine si Louis cligne des yeux en suivant son guide à travers les vingt hectares de la pépinière et les trente cinq hectares de vignoble.

L’atmosphère est également des plus utopiques. Les moines et les orphelins du domaine travaillent avec entrain, en chantant pour certains. On y respire la vie et la joie. Cela change de l’image sordide et solennelle que certains se font des orphelinats de France.

– Voici les vergers d’agrumes, docteur Trabut, dit le frère qui le guide. 

La remarque de son guide le tire de sa rêverie. Mais il ne lui faut que quelques instants pour s’ébahir à nouveau devant les orangers et mandariniers du père. Alors qu’il admire les magnifiques fruits presque mûrs, un arbre en particulier attire son attention. 

– Ce mandarinier est-il malade ?, demande-t-il. Ses fruits sont petits et l’odeur est fade… 

Un mandarinier pas comme les autres

En guise de réponse, le guide sourit et cueille l’un des fruits. Il le pèle avec facilité et en offre un quartier à Louis qui le goûte. Une saveur similaire à celle de la mandarine mais infiniment plus douce, éveille ses papilles. Un vrai délice ! 

– Mais il n’y a pas de pépin, remarque-t-il avec étonnement. 

– Vous découvrez la vraie valeur des mandarinettes, répond le guide. Elles sont déjà très appréciées dans la région. 

Incroyable ! Ce fruit est non seulement doté d’une saveur exquise mais il est aussi d’une simplicité déconcertante à consommer. Le botaniste s’empresse de déguster le reste en posant des questions entre chaque quartier. 

Le guide lui explique les origines de ce fruit. Avec une technique que l’on appelle le greffage, qui consiste à implanter dans les tissus d’une plante le fragment d’une autre, on mélange les espèces pour obtenir un hybride. Dans le cas de la mandarinette, il s’agit d’un croisement entre l’oranger et le mandarinier. C’est avec cette technique que l’orphelinat assure la production de ces fruits. 

Et c’est évidemment le frère Clément qui est à l’origine de cette découverte. Cela n’étonne pas le botaniste. Louis sait bien que le frère a également introduit en Algérie des centaines d’espèces d’arbres fruitiers, forestiers et d’ornement. Cette visite enchante tellement Louis que le médecin fera un rapport très élogieux à l’égard du frère Clément et de ses mandarinettes. Si bien qu’il les renommera « clémentines » en l’honneur du frère. 

La Société d’Agriculture d’Alger décernera à Clément une médaille d’or pour sa découverte du fruit. Si on ne sait pas vraiment s’il s’agit d’une invention ou d’une découverte, sa propagation est attribuée au frère Clément Rodier.

Tags:
agricultureAlgériemoinesvie consacree
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
4
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
5
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement