Aleteia
Jeudi 22 octobre |
Saint Jean-Paul II
Au quotidien

Quatre recettes de petit-déjeuner selon sainte Hildegarde

Anna_Pustynnikova I Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 20/07/20

Sainte mystique et érudite du XIIe siècle, docteur de l’Église, sainte Hildegarde de Bingen a laissé dans ses écrits des recommandations très précises à propos des aliments : certains sont source de joie, d’autres de tristesse. De précieuses indications en vue de composer un petit déjeuner équilibré, et qui met de bonne humeur.

Naturopathe avant l’heure, sainte Hildegarde a démontré le lien entre certains aliments et notre bien-être, aussi bien physique que psychique. Voici quelques recettes élaborées à partir des principes de l’abbesse bénédictine pour de sains (et saints !) petits-déjeuners, la composante privilégiée étant l’Habermus d’épeautre.

Une boisson chaude

Kerdkanno/Shutterstock

Sainte Hildegarde recommande d’accompagner le premier repas de la journée avec une boisson chaude, plus digeste qu’une boisson froide. La tisane au fenouil, légume phare de l’alimentation hildegardienne, est tout particulièrement recommandée. Elle permet de délier les douleurs articulaires et les maladies comme l’arthrite, la tendinite, les colites… Le fenouil facilite également la digestion. Riche en vitamines A, B, C, E et en fibres, il agit contre les ballonnements et les douleurs d’estomac.

Pour ceux qui ne sont vraiment pas tentés par une boisson au goût d’anis, vous pouvez vous reportez sur des tisanes d’églantier, de menthe verte, de bleuet ou encore de calendula. Mélanie Schmidt-Ulmann, spécialiste de l’alimentation hildegardienne, conseille aussi un mélange de thé blanc, de fleurs de sureau, de verveine citronnée et de pétales de tournesol, ou encore du café d’épeautre maison : café de céréales où les grains ne sont pas moulus :

Faire bouillir pendant cinq minutes deux cuillères à soupe de grains de café d’épeautre dans 500 ml d’eau et filtrer. Conserver les grains au frigidaire pour une éventuelle cure de café d’épeautre, efficace pour favoriser le transit intestinal.

Muesli à base de flocons d’épeautre

Anna_Pustynnikova I Shutterstock

En lieu et place de baguettes au beurre et à la confiture, sainte Hildegarde privilégiait des céréales comme l’épeautre, contenant douze fois plus de magnésium que le blé. Il contient des thiocyanates qui stimulent les défenses immunitaires, la formation des globules sanguins, la croissance cellulaire et la formation des cellules souches. Riche en protéines et en glucides, il donne l’énergie nécessaire pour bien débuter la journée. Mélanie Schmidt-Ulmann propose une recette de muesli à base de flocons d’épeautre et de fruits frais :

Dans un bol, verser des flocons d’épeautre frais. Dans une assiette, écraser une banane, ajouter quelques gouttes de citron. Dans un bol à part, mélanger du fromage blanc (ou yaourt de soja) avec un peu d’huile de chanvre (pas plus d’une cuillère à soupe). Mélanger ces deux préparations avec le muesli. Éplucher et couper des fruits frais de saison (par exemple pomme, orange et kiwi, attention aux fruits « interdits » comme la prune, la fraise et la pêche) et les mettre dans le bol. Ajouter enfin quelques pincées de graines de psyllium noir.

L' »Habermus » d’épeautre est la composante principale d’un petit-déjeuner hildegardien. Il s’agit de grains d’épeautre concassés (sans la partie farineuse), agrémenté de morceaux de pomme, d’écorce de citron, de pyrèthre, de galanga, de cannelle et de psyllium. Il existe des paquets d’Habermus « tout préparés » dans les commerces spécialisés. Le Habermus active en outre la circulation sanguine.




Lire aussi :
Hildegarde de Bingen : « Le galanga éteindra l’ardeur de la fièvre »

Porridge de flocons d’avoine au lait végétal

Irina Rostokina I Shutterstock

Selon sainte Hildegarde, l’avoine met de bonne humeur. « L’avoine est chaude, elle a un goût piquant et une odeur forte; elle constitue une nourriture généreuse et saine pour les gens en bonne santé : elle leur donne une âme joyeuse, une intelligence nette et claire, un beau teint et une chair pleine de santé », écrit-elle. Voici une recette de « porridge » (un peu plus appétissant que « bouillie ») pour se lever du bon pied.

Verser 250 ml de lait végétal (d’amande et ou de châtaigne) dans une casserole, ainsi que 75 g de flocons d’avoine. Faites chauffer doucement pendant cinq minutes. Ajoutez-y du miel ou du sucre de canne. Laissez tiédir, puis rajouter à votre convenance fruits secs ou fruits frais.

Pain d’épeautre

POST
Jude Infantini/Unsplash | CC0

Aux irréductibles amateurs de tartines, privilégiez le pain d’épeautre dont voici une recette :

Mélanger 800 g de farine blanche d’épeautre, 200 g de farine complète d’épeautre et une cuillère à soupe de gros sel. Bien mélanger deux cuillères à soupe de levain d’épeautre bio déshydraté avec 60 cl d’eau tiède. Incorporer lentement le mélange liquide aux farines et laisser doubler de volume (environ 1h dans un endroit tiède). Pétrir la pâte avec un peu de farine complète. La diviser en deux boules. Placer chaque boule dans un moule rond ou ovale préalablement fariné. Inciser le dessus avec un couteau. Laisser lever 45 min à 1 heure, toujours dans un endroit tiède. Enfourner à 220°C, et faire cuire 45 à 55 minutes jusqu’à ce que la croûte soit dorée, en ayant pris soin de disposer un bol d’eau sous la plaque du four (afin d’éviter la déshydratation de la pâte).

Moniale bénédictine avant tout, sainte Hildegarde n’omettait pas de souligner l’importance de la prière, premier ingrédient, finalement, d’une journée placée sous le regard de Dieu. Cette prière qu’elle a composée et qui sonne comme un credo est une belle manière de manifester sa foi et sa gratitude envers le Seigneur, chaque jour que Dieu fait :

Je crois en Toi fidèlement, ô mon Dieu, et c’est dans la foi que j’accomplis toutes mes œuvres. Augmente ma joie par la pratique de chaque vertu. Toi ma joie, ô Seigneur de l’univers ! Dans l’amour et la foi, je veux Te suivre car c’est Toi qui m’as créée. Tu me donnes ce qui est bon, il ne me manque rien de ce que je demande et désire. La foi m’enseigne la prière juste : donne-moi uniquement ce qui Te plaît et qui ne passe pas ! Pleine de misère, vers Toi je soupire, pour mon frère ou pour moi-même, inspire-moi les œuvres bonnes et saintes qui accomplissent toutes les exigences de ton Amour ; comble mes désirs légitimes ! Ainsi soit-il.
Découvrez les dix plantes remèdes pour l’âme et pour le corps de sainte Hildegarde :
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
alimentationSainte Hildegarde
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
Une famille missionnaire sur le plateau de "L...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
Louise Alméras
Diacre et premier préfet handicapé de France,...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement