Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 19 septembre |
Saint Janvier de Naples
home iconAu quotidien
line break icon

Deux astuces pour contrôler (vraiment) l’usage du téléphone de son enfant

Sendo Serra I Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 03/09/21

Voici deux conseils résolument pratiques, donnés aux parents d’élèves d'un grand collège parisien en vue d’accompagner parents et adolescents dans un usage raisonné du portable.

Les parents avertis sont déjà passés maîtres en logiciels de contrôle parental, utilisent Family Link les yeux fermés et se déplacent avec agilité parmi les paramètres obscurs de l’IPhone pour limiter le temps d’écran ou conditionner les achats d’applications. Cependant, nul n’est trop prudent. Ces deux astuces toutes bêtes vous permettront de cadrer de manière sûre l’usage des téléphones.

1Investir dans une station de charge

Mot étrange pour les non-initiés, une station de charge (voir photo d’illustration) est un gros chargeur qui permet de recharger en même temps tous les téléphones et tablettes de la famille. L’idée est donc de supprimer les chargeurs individuels au profit d’une station de charge, et d’y déposer les portables le soir pour qu’ils recouvrent de l’autonomie pendant la nuit. La station doit bien entendu se trouver en dehors de la chambre de l’enfant.

2Supprimer le navigateur Internet

Une fois les applis validées par les parents et installées sur le téléphone, il est tout à fait possible de supprimer le navigateur (Safari, Chrome,…) et de fermer le store (magasin virtuel dans lequel vous pouvez télécharger des nouvelles applis). Cette manipulation n’empêche pas les applications choisies d’utiliser Internet. Ainsi, certains réseaux sociaux comme WhatsApp par exemple peuvent fonctionner, sans qu’Internet soit directement accessible. A l’inverse, les applis que vous ne souhaitez pas voir apparaître sur le téléphone de votre enfant peuvent être désinstallées, sans possibilité de les réinstaller puisque le store aura été préalablement fermé. Un père de famille, adepte de ce fonctionnement, témoigne : « Je vois toute la force de cette alternative, et même en classe de Terminale, mes enfants considèrent plutôt comme positif le fait d’avoir ce garde-fou qui les empêche d’accéder à trop de jeux ou de réseaux depuis leur smartphone ». Une solution qui favorise une utilisation responsable et partagée avec les parents, dans le choix des applis installées, tout en coupant court à tout risque lié à l’usage illimité d’Internet.

Comment faire pour supprimer le navigateur ? Sur l’IPhone, un code (à ne pas partager avec l’utilisateur) permet de limiter l’usage d’Internet. Pour activer ce code, aller dans « Réglages », choisir « Temps d’écran » puis « Utiliser le code de temps d’écran ». Pour autoriser ou restreindre les apps et fonctionnalités intégrées comme Safari, accéder à « Réglages », puis « Temps d’écran », puis « Restrictions relatives au contenu et à la confidentialité ». Saisir votre code de « Temps d’écran ». Toucher « Apps autorisées » pour sélectionner les apps que vous souhaitez autoriser ou non.

Pour empêcher les achats ou téléchargements dans l’iTunes Store et l’App Store : « Réglages », puis « Temps d’écran », puis « Restrictions relatives au contenu et à la confidentialité ». Si vous y êtes invité, saisir votre code d’accès. Toucher « Achats dans l’iTunes et l’App Store ». Choisir les paramètres (ajout d’apps et achats intégrés) que vous définissez sur « Ne pas autoriser ».

Sur Android, Family Link offre des fonctionnalités similaires. Installé à la fois sur le téléphone de l’enfant et du parent, Family Link va notamment permettre de désinstaller les applis souhaitées (y compris Google Chrome) et de conditionner l’accès au Google Store.

Tout l’enjeu réside désormais dans l’art de dialoguer avec son enfant. Pour quelles raisons tient-il absolument à avoir cette appli ? Si vous n’êtes pas d’accord pour qu’il y ait accès depuis son smartphone, peut-être peut-il y accéder depuis l’ordinateur de la maison, installé dans une pièce commune ou un lieu de passage ?

Tags:
adolescencesmartphone

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
2
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
3
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
4
Raphaëlle Coquebert
« Marguerite-Marie Alacoque était une personnalité hors-norme et ...
5
Erick et Sylvie Pétard
Timothée Dhellemmes
[VIDEO] Attentats du 13 novembre : « Nos filles sont avec Dieu et...
6
Cerith Gardiner
Douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie
7
Matthew McConaughey
Dolors Massot
La rencontre qui a changé la vie du héros d’Interstellar
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement