Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 17 septembre |
Sainte Hildegarde de Bingen
home iconTribunes
line break icon

N’espérons pas ! Préférons « entrer dans l’Espérance »

SMILE

Photo by Kal Loftus on Unsplash

Henri Quantin - Publié le 30/06/21

L’appel mécanique à l’espoir peut être une injonction. Pas l’Espérance qui se reçoit et se transmet comme le lieu d’une promesse.

« Espérons ! » Étonnant graffiti, apparu récemment à proximité d’une école primaire. On ne sait s’il s’adresse aux enfants ou à leurs parents, s’il concerne l’avenir professionnel des écoliers ou la survie de l’enseignement lui-même. Peut-être le lieu est-il choisi sans intention, seulement parce que beaucoup de gens y passent. Pour tous, au cœur d’un monde largement désenchanté, s’agirait-il donc simplement d’espérer ?

L’espoir ou l’espérance ?

Sans autre contexte qu’un mur gris, ce graffiti « espérons ! » résiste à l’interprétation, mais il est au minimum inhabituel par contraste. Ce n’est a priori ni un défi anonyme fanfaron (« Société, tu m’auras pas »), ni l’expansion publique et narcissique d’une émotion intime (« Je t’aime, Géraldine ! »). Ce qui frappe est la première personne du pluriel. L’adepte du graffiti s’intègre rarement dans son invective. Il dit généralement « tu » ou « vous », soit parce qu’il prétend ne pas agir comme les autres, soit parce qu’il va de soi qu’il ne conseille que ce qu’il pratique depuis longtemps : il écrit « Faites l’amour, pas la guerre » ou « Votez Chirac », étant entendu que le sexe ou le vote RPR n’ont plus de secret pour lui. Au contraire, dans ce graffiti original qui appelle à espérer, l’auteur s’inclut dans le groupe auquel il s’adresse. Il suggère qu’on ne peut espérer qu’à plusieurs, en postulant une communauté.

« Entrez dans l’Espérance » est bien différent, car le verbe « entrer » fait de l’Espérance non pas une abstraction, mais un lieu qui nous précède et nous attend.

Espérer peut-il toutefois devenir une injonction ? « Le verbe lire, écrivait Daniel Pennac en son temps, ne supporte pas l’impératif. Aversion qu’il partage avec quelques autres. » Difficile de dire « Rêvez ! », en effet, et vain, sans doute, de dire « Votez ! » Un appel à espérer n’a-t-il, de même, aucun sens ? Si c’est d’espoir que l’on parle, peut-être.

Un trésor reçu

Jean Paul II, en revanche, situa l’enjeu à une autre hauteur, quand il osa proclamer : « Entrez dans l’Espérance ! » Tout sépare son impératif de notre graffiti, car celui qui écrit « espérons ! » serait bien en peine de nous dire ce qui fonde son espoir. Quand « espérons ! » est dit à haute voix, l’intonation est d’ailleurs souvent désabusée : elle transforme presque le mot d’ordre en antiphrase ironique. « Entrez dans l’Espérance » est bien différent, car le verbe « entrer » fait de l’Espérance non pas une abstraction, mais un lieu qui nous précède et nous attend. Le lieu d’une promesse, c’est-à-dire un lieu à la fois habité par une parole passée et un lieu à féconder. En ce sens, l’Espérance est un royaume et, seul royaume véritable, elle est le déploiement de la présence attentive de son Roi.

On mesure ainsi l’écart entre l’appel mécanique à l’espoir, masque du néant repeint aux couleurs du progressisme, et la proclamation de l’Espérance, qui transmet un trésor reçu à faire fructifier. Il y a quelques années, Tim Guénard appelait les chrétiens à être des « tagueurs d’Espérance ». Si on tient absolument à témoigner de ce royaume sur un mur, il est vital de ne pas oublier d’indiquer la porte qui permet d’y entrer.

Tags:
esperance

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
6
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
7
Isabelle Cousturié
Devant le Christ en croix, la prière qui protège de tous les malh...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement