Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 05 août |
Dédicace de Sainte-Marie-Majeure
home iconCulture
line break icon

Des fragments de la tenture de l’Apocalypse d’Angers retrouvés à Paris

tenture de l'apocalypse

© Kimon Berlin, user:Gribeco, CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Tenture de l'Apocalypse exposée au château d'Angers.

Caroline Becker - Publié le 29/04/21

Des fragments de la grande tenture de l’Apocalypse d’Angers, célèbre dans le monde entier, ont été retrouvés dans une galerie parisienne. Ces morceaux vont bientôt rejoindre le giron du château d’Angers.

C’est une découverte incroyable qu’ont fait, l’année dernière, Guy Ladrière et sa fille Sandrine. En fouillant dans les réserves de leur galerie d’art, la galerie Charles Ratton & Guy Ladrière à Paris, ils ont retrouvé une trentaine de fragments appartenant à la grande tenture de l’Apocalypse d’Angers, la plus ancienne et la plus longue des tapisseries médiévales conservées de nos jours. Après avoir pris contact avec le Ministère de la Culture, la galerie parisienne a confié ses fragments à la DRAC des Pays de Loire qui a confirmé la prestigieuse attribution. Désireux que ces fragments retrouvent la grande tapisserie exposée au château d’Angers, les propriétaires ont décidé d’en faire don à l’État. 

tenture apocalypse d'angers
Les fragments retrouvés représentent des fleurons.

Les fragments retrouvés se composent d’une frise de fleurons et appartiendrait vraisemblablement à un des six « lecteurs » de l’Apocalypse visibles sur la tenture. Un personnage monumental, placé sous un grand baldaquin, qui ouvre la série de tableaux : « Heureux celui qui lit, heureux ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui est écrit en elle, car le temps est proche », peut-on lire dans le texte de saint Jean (Ap 1, 3).

apocalypse d'angers
Un des quatre « lecteurs » de l’Apocalypse.

« Grâce à l’analyse des sources documentaires et iconographiques conservées, on peut supposer que ces fragments ont pu être retrouvés dans les années 1860 puis mis de côté faute de pouvoir être réintégrés lors des grandes restaurations conduites dans la seconde moitié du XIXe siècle », a indiqué la Drac qui n’a pas précisé comment ses fragments avaient pu se retrouver sur le marché de l’art. Actuellement mis à l’abri, ils doivent faire l’objet d’études complémentaires afin de déterminer si une restauration est nécessaire. Ils seront ensuite mis en valeur au château d’Angers pour être présentés au grand public.  

L’Apocalypse, signe de la victoire finale

Miraculeusement parvenue jusqu’à nous, la tenture de l’Apocalypse d’Angers offre un puissant message spirituel à celui qui la contemple. Commandée par Louis Ier d’Anjou, frère du roi Charles V, vers 1375, elle illustre le livre de l’Apocalypse de saint Jean en s’inspirant du contexte de l’époque, largement troublé par la guerre de Cent Ans. Il s’agit de suggérer l’espérance face au Mal. Un mal représenté sous le trait… des Anglais.

Car l’Apocalypse est avant tout un livre destiné à soutenir la foi et l’espérance des chrétiens souvent confrontés à de douloureuses épreuves. Si aujourd’hui le mot « apocalypse » est volontiers associé au chaos, le terme signifie en réalité « révélation ». Ce texte, qui clôt le Nouveau Testament, décrit la lutte du divin contre Satan jusqu’à la victoire finale et l’apparition de la Jérusalem Céleste qui marque la fin de l’Histoire et le Salut de l’humanité. Le récit porte ainsi un message universel destiné à tout homme qui fait face aux épreuves de l’existence. Les images terrifiantes utilisées par saint Jean n’étaient pas destinées à faire peur mais, au contraire, à aider les gens en difficulté. 

Au-delà de son puissant message, la tapisserie d’Angers est aussi une véritable rareté. Si c’est la plus grande tenture conservée aujourd’hui, il faut imaginer qu’elle mesurait à l’origine 140 mètres de long sur 6 mètres de haut et comprenait 84 panneaux. La tenture est donc impressionnante par ses dimensions mais aussi par la qualité de son exécution. Le tissage est très fin et surtout sans revers. Alors que d’ordinaire le dos des tapisseries laisse voir les fils abandonnés, ici, la tenture de l’Apocalypse est lisible des deux côtés.

Tags:
ApocalypseArts
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
PADRE PIO
Bret Thoman, OFS
La réaction de Padre Pio face aux évènements tragiques
5
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
6
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : les processions mariales se tiendront-elles cett...
7
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement