Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 01 mars |
Saint Auguste Chapdelaine
home iconActualités
line break icon

Séparatisme : cet amendement qui voulait interdire aux élus de participer à des cérémonies religieuses

ASSEMBLEE NATIONALE FRANCE

Lionel BONAVENTURE / AFP

Agnès Pinard Legry - Publié le 05/02/21

Un amendement déposé par le député Alexis Corbière (LFI) au projet de loi confortant le respect des principes de la République a nourri de vifs échanges dans l’hémicycle jeudi 4 février.

Depuis le début de l’examen du « Projet de loi confortant le respect des principes de la République », les débats sont vifs dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Au quatrième jour de l’examen, un amendement déposé par Alexis Corbière (LFI) visant à interdire aux élus de participer aux cérémonies religieuses sauf exception a tout particulièrement échauffé les esprits. « Des pratiques que je considère comme antirépublicaines se développent dans beaucoup de nos villes », s’inquiète le député. « Ici le vœu dit des échevins car en 1643 la ville de Lyon s’est dédiée à la Vierge après avoir été protégée d’une épidémie. Là le vœu de Nice car en 1832 la ville s’est consacrée à la Vierge et le choléra a épargné la ville. A Béziers c’est le maire qui organise sur le fonds municipal une messe […] Tout cela selon moi est une incompréhension de ce qu’est la laïcité, c’est une pédagogie redoutable pour jeter la confusion chez nos concitoyens ».

Une tirade soutenue sans surprise par le président du groupe La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon qui n’a pas pu s’empêcher de citer, comme il en pris l’habitude, le titre de chanoine du Latran. « Quel est l’intérêt historique, politique, pour la France d’avoir un président de la République curé d’honneur de la paroisse du Pape ? », a-t-il lancer avant de réaffirmer : « Nous demandons que la loi rappelle aux élus qu’ils doivent se tiennent à distance des cérémonies religieuses ».

Cette sortie a valu une raillerie de la part de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Cultes : « Je me demandais à quel moment le couplet sur le chanoine du Latran allait venir et finalement, Jean-Luc Mélenchon, la communion de l’esprit vous a fait venir plus rapidement que je ne pensais ». Jugeant cet amendement excessif, il a énuméré différents exemples où des élus de la Nation, le Parlement, avaient assisté à des offices et s’étaient investis, au titre de la République, dans les affaires des cultes.

ll faut être dans une laïcité assumée, réaffirmée mais décomplexée aussi dans son rapport avec le religieux.

Des députés de tous les bancs de l’assemblée se sont élevés contre cette disposition, à l’instar de Jean-Christophe Lagarde (UDI), Eric Ciotti (LR), Sébastien Jumel (GDR), Frédéric Petit (MoDem), Coralie Dubost (LREM) ou encore Jean-Marc Le Fur (LR). « Qui peut nier que la France est l’héritage d’une histoire multimillénaire qui a été façonnée par le catholicisme ? Et cette influence, que l’on croit ou que l’on ne croit pas, est tout autour de nous », a souligné Eric Ciotti. François Pupponi, député du Val d’Oise, a raconté comment se déroulait à Sarcelles la cérémonie du 11 novembre dont le monument au mort se trouve dans l’église. « Il y a un moment où la neutralité n’est pas possible et elle n’est pas souhaitable », a-t-il assuré.




Lire aussi :
Séparatisme: « On vise la mosquée radicale et l’obus tombe sur l’église paroissiale »

« Je vais à la sainte Geneviève des gendarmes en tant que député et je suis au premier rang, je vais à la sainte Barbe des pompiers en tant que député et je suis au premier rang, j’organise des cérémonies religieuses à la mémoire du général de Gaulle en tant que députés et j’y suis au premier rang », s’est enflammé quant à lui Jean-Marc Le Fur. « La société elle n’est pas laïque, la société est partagée entre des religions diverses et c’est parce que précisément cette société n’est pas laïque qu’elle est partagée, qu’il y a un état neutre qui doit respecter – et le mot respect est le principal – cela. Il y a une pente laïciste, il y a une pente laïcarde qui s’est illustrée à de multiples reprises par le passé et qui voudrait faire de la laïcité une religion séculière voire une promotion de l’athéisme. » Même le communiste Sébastien Jumel, « profondément laïc et profondément athée », s’est ému de cet amendement précisant qu’il avait prévu de participer la semaine prochaine à Dieppe « au baptême d’un bateau qui s’appelle Gloire à Dieu ». Ayant reçu un avis défavorable de la commission et du gouvernement, l’amendement a été rejeté assez largement.

Tags:
Assemblée nationalelaicite
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
5
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
6
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
7
WOMAN
Anna Ashkova
Une prière à lire dès le réveil pour offrir sa journée à Dieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement