Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 07 mai |
Bienheureuse Gisèle
home iconActualités
line break icon

L’évêque enlevé au Nigeria a été libéré

WEB2-EVEQUE NIGERIA-FACEBOOK

Facebook I Catholic Archdiocese of Owerri

À droite Mgr Moses Chikwe, évêque auxiliaire d’Owerri (Nigeria).

La rédaction d'Aleteia - avec I.Media - Publié le 02/01/21

Enlevé le 27 décembre avec son chauffeur Mgr Moses Chikwe, évêque auxiliaire d’Owerri, au sud-est du Nigeria, a été libéré le 1er janvier 2021.

C’est une nouvelle qui commence bien l’année. « Le 1er janvier 2021, Mgr Moses Chikwe, et son chauffeur, Ndubuisi Robert, qui avaient été enlevés le 27 décembre 2020, ont finalement été libérés », a affirmé Mgr Anthony Obinna, l’archevêque d’Owerri, au sud-est du Nigeria, dans un communiqué. À l’occasion de l’Angélus du 1er janvier, le pape François avait demandé de prier pour leur libération et pour que le Nigeria « puisse retrouver la sécurité, la concorde et la paix ».




Lire aussi :
Enlevés, portés disparus… on est sans nouvelle de ces missionnaires

Mgr Anthony Obinna écrit avoir rendu visite à son évêque auxiliaire dans la soirée du 1er janvier. Ce dernier se sentait encore « très faible » en raison de « l’expérience traumatisante » qu’il a traversée, rapporte-t-il. L’archevêque n’a pas pu rencontrer le chauffeur. Blessé durant sa période de captivité, Ndubuisi Robert a été conduit à l’hôpital pour y être soigné.

Remerciant le pape François d’avoir demandé publiquement leur libération, l’archevêque précise qu’elle est intervenue juste quelques heures après l’Angélus du 1er janvier. Mgr Obinna a également tenu à adresser un « immense merci » à tous les chrétiens et toutes les personnes de bonne volonté qui ont prié ou exprimé leur solidarité.

Une insécurité grandissante

Théâtre régulier de violences et d’enlèvements, le Nigeria traverse une période particulièrement compliquée. « L’insécurité est à l’heure actuelle le plus grand manquement auquel la nation est confrontée », avait dénoncé mi-décembre sur Facebook Mgr Ignatius Kaigama, archevêque d’Abuja, capitale du Nigeria, après l’enlèvement de centaines d’élèves par Boko Haram. « Le niveau des incidents et l’apparente impunité sont devenus inacceptables et ne peuvent être excusés, pour quelque raison que ce soit ».

Tags:
liberationnigeria
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WHATSAPP
Edifa
Joies et limites des groupes WhatsApp familiaux
2
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
3
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
4
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
5
Mathilde de Robien
Une émotion, une astuce de saint : accueillir la tristesse avec T...
6
TEENAGERS, LOVE, PARK
Edifa
Comment distinguer le flirt de l’amour vrai ?
7
WEB2-ALEXEI NAVALNY-RUSSIA-shutterstock_1662094504.jpg
Agnès Pinard Legry
Russie : le message inattendu d’Alexeï Navalny pour Pâques
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement