Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconAu quotidien
line break icon

S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leçons… et une bonne raison de ne pas le faire

belle mère et belle fille

fizkes - shutterstock

Jeanne Larghero - Publié le 24/10/20

Les motifs d’embrouille ne manquent jamais avec la grand-mère de ses enfants. Et s’il suffisait de ne pas tomber dans le piège ?

M’embrouiller avec ma belle-mère ? Moi ? Jamais ! Jamais de la vie vous ne tomberez dans ce scénario éculé et vieux comme le monde. Votre hauteur de vue et votre bon caractère devraient vous éviter de vous empêtrer dans le drame familial. Et pourtant… connaissez-vous ceux qui s’obstinent à planter les hortensias au soleil, pour voir, tout en sachant qu’ils ne se plaisent qu’à l’ombre ? Les belles-mères, c’est pareil : on sait ce qui fait pousser les bonnes relations, on sait ce qui sème l’embrouille, mais on est souvent enclins à tenter tout autre chose…

Donnez-lui des conseils

Un bon motif d’embrouille : « Ah bon ? Vous essuyez la table avec l’éponge à vaisselle, vous ? Tiens, vous triez à part les bouchons et les couvercles : mais vous savez que ça ne sert à rien, au moins ? » Bref, avant d’être votre belle-mère, sachez que la dame en question est une femme adulte qui a mené sa barque jusqu’à aujourd’hui. Sachez que sous un air d’assurance se cache peut-être l’inquiétude d’être observée par sa belle-fille, jugée par elle, comparée à l’autre famille, peut-être éprouve-t-elle le sentiment d’être surveillée. Or nous avons à nous accueillir mutuellement. Donc, les critiques déguisées en conseils, les conseils qui sonnent comme des reproches, on les garde pour soi tant que personne ne nous demande rien, on les enferme à double tour dans le placard à éponges. En revanche, avec des compliments sincères, on est sûrs de ne jamais se tromper.


FAMILLE MULTIGENERATIONNELLE

Lire aussi :
7 conseils pour passer de bonnes vacances avec sa belle-mère

Réservez l’aubergiste… ou pas

Autre motif d’embrouille tout aussi efficace : « On ne sait pas quand on arrive ! Mais on vous envoie peut-être les enfants ! La semaine prochaine. Ou celle d’après. Ne préparez rien, on prendra ce qui reste… ». Que vous soyez les hypers-détendus de l’organisation, ou les hypers-débordés de la vie, le résultat est le même : votre pauvre belle-mère aura l’impression qu’on la prend pour la tenancière hippie d’une auberge de jeunesse.

Caroline

Sauf que ce n’était peut-être pas précisément le rêve de ses 20 ans, ni de ses 60 ans, d’ailleurs… peut-être qu’elle a autre chose à faire que de vous attendre ou de décaler indéfiniment des billets de trains. Donc, si vous ne savez pas, si vous ne pouvez pas, si vous n’aimez pas prévoir, ne la jouez pas désinvolte. À l’inverse, si vous êtes la planification incarnée et que votre BM (pas la voiture, la belle-mère) se met sans crier gare aux abonnés absents, ne la jouez pas inquisiteur. Car la façon dont nous gérons notre temps est toujours révélateur du prix que nous accordons à notre liberté, du prix que nous accordons à la liberté des autres. Alors pensez tout simplement à lui demander ce qu’elle préfère…

Elle a eu des enfants avant vous, qu’elle a réussi à mener jusqu’à l’âge adulte : considérez que ses méthodes ne sont pas les pires de la terre.

Contrôlez à distance

Et un dernier pour la route, tout aussi inratable : « Allo mon Loulou ? Tout se passe bien chez Mamilie ? Tu as eu un bon dîner ? Tu mets bien ton chapeau ? Et tu fais bien la sieste j’espère ? Bon. Passe-moi ta grand-mèèèèèère ! » Alors voilà : sachez que le portable destiné au départ à autonomiser petit chéri n’a pas vocation à jouer les bracelets électroniques. Il n’est pas voué à pister, à surveiller à distance les vacances chez les grands-parents, quitte à organiser dans leur dos un rapatriement sanitaire le jour où petit chéri se plaindra de la soupe aux petits pois. Donc votre belle-mère n’a pas à se sentir sous observation à distance. Elle a eu des enfants avant vous, qu’elle a réussi à mener jusqu’à l’âge adulte : considérez que ses méthodes ne sont pas les pires de la terre. Si vous lui faites confiance au point de lui confier la chair de votre chair, dites-vous qu’elle considérera la chair de votre chair comme la prunelle de ses yeux. C’est dire si vous pouvez dormir tranquille. Et pour les inévitables coups de canifs dans votre bel édifice éducatif, ne vous énervez pas inutilement : vous avez toute votre vie pour réparer les accrocs. Considérez donc comme une chance qu’après avoir élevé ses enfants, cette grand-mère consacre encore son temps, son énergie à s’occuper des vôtres…

Et le mari ?

Les raisons de s’embrouille ne manquent certes pas, elles sont aussi longues que l’échelle qui mènera droit au ciel toutes celles qui auront évité les pièges tendus par le diable, ce grand piégeur des familles. Mais s’il fallait retenir une seule raison d’éviter tous les pièges, elle tiendrait en quelques mots : l’amour d’un homme. L’amour que l’on porte à celui que l’on a épousé. Sa mère est celle qui l’a mis au monde, l’a nourri, élevé et éduqué, elle est celle qui a contribué à faire grandir en lui les qualités qui ont retenu notre attention, les qualités qui font sa personnalité, les qualités qui nous ont fait chavirer. Voilà pourquoi on ne peut s’embrouiller avec une partie de celui qu’on aime.

NB : Que les inconditionnels d’hortensias se rassurent, certains se plaisent fort bien au soleil.




Lire aussi :
Vacances avec sa belle-famille : apprendre à aimer même ceux que l’on ne choisit pas

Tags:
Famille
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement