Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Angélus : Dieu appelle “ceux qui sont à la croisée des chemins”

angelus-2.jpg

Capture YouTube / KTO

Le pape François à la fenêtre du Palais apostolique lors de l'Angélus du 11 octobre 2020.

Domitille Farret d'Astiès - publié le 11/10/20

Lors de l'Angélus du 11 octobre médité depuis une fenêtre du Palais apostolique, le pape François a indiqué que Dieu appelait à lui ceux qui se trouvaient "à la croisée des chemins".
Lors de la prière de l’Angélus du 11 octobre, devant une place Saint-Pierre humide remplie de pèlerins abrités par des parapluies bigarrés, le pape François a médité la parabole des invités au festin dans laquelle un roi célèbre les noces de son fils. Délaissé par ses invités, il va finalement chercher ceux qui se trouvent à la croisée des chemins (Mt 22, 1-14). “C’est comme cela que Dieu se comporte”, a lancé le Saint-Père. “Quand on le refuse ou le rejette, au lieu de laisser tomber, il relance et il invite tous ceux qui sont à la croisée des chemins sans exclure personne. Personne n’est exclu de la maison de Dieu”, a-t-il soutenu.

“Dieu dit : “viens, viens””

Le terme utilisé par l’évangéliste, a-t-il expliqué, fait référence aux points où les rues de la ville se terminent et où commencent les chemins qui mènent à la campagne, en-dehors de la ville, là où la vie est précaire. C’est à cette humanité de carrefour que le roi de la parabole envoie ses serviteurs, a poursuivi le pontife argentin. La salle du banquet est alors remplie de “personnes exclues”, de “ceux qui sont à l’extérieur”, tous, aussi bien les mauvais que les bons. Le Seigneur s’adresse de la même manière à ses enfants, a noté le Pape : “Dieu dit : “viens, viens””.
Angelus.jpg
Capture YouTube / KTO

Les pèlerins rassemblés place Saint-Pierre sous des parapluies bigarrés.
“L’Église est appelée à atteindre les carrefours d’aujourd’hui”, cette “humanité sans espoir”, a poursuivi le pontife, invitant à “ouvrir les portes de nos cœurs et de communautés à tous car l’Évangile n’est pas réservé à quelques privilégiés” mais s’adresse à ceux qui “sont en marge”, “méprisés par la société”. Ces petits “sont considérés par Dieu dignes de son amour”.
Le pape François a ensuite expliqué que, la veille, il avait passé un coup de téléphone à un vieux prêtre italien qui avait été missionnaire au Brésil auprès des marginaux. “Voilà notre mère-Église”, s’est-il réjoui, avant d’invoquer la Vierge afin qu’elle “nous aide à sortir de nos schémas, de nos visions étroites en annonçant à tous que le Seigneur nous invite à son banquet pour nous offrir la grâce qui sauve”.

Tags:
AngelusPape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement