Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

« Notre-Dame brûle », le prochain film de Jean-Jacques Annaud, sera-t-il un événement ?

Il est 19h50, ce vendredi 15 avril 2019. La flèche de la cathédrale s'effondre.
Partager

Alors que l’incendie de Notre-Dame le soir du 15 avril 2019 a marqué les mémoires, le patron du groupe Pathé a souhaité en faire un projet qui participe du « cinéma patrimonial ». Le futur film sur l’impressionnant brasier qui a failli détruire la cathédrale de Paris est son idée. Jean-Jacques Annaud a accepté de le suivre et il n’a pas chômé : le scénario est prêt et le tournage en préparation.

Les coulisses du sauvetage de Notre-Dame derrière la caméra de Jean-Jacques Annaud pourraient changer le drame de l’incendie en film à couper le souffle. Faire revivre le brasier géant qui a pris flèche et toiture à l’édifice, en temps réel, au plus près de ce qu’il s’est passé cette nuit-là, voici l’angle qu’il a choisi pour revenir sur ces heures de haute tension, pendant lesquelles les pompiers se sont succédés pour tenter de sauver l’un des joyaux du patrimoine spirituel parisien. « Je vais faire reconstruire une partie de Notre-Dame », a-t-il confié à RTL fin mars « sur la nuit du feu et ce qui a précédé, pour vivre de l’intérieur les événements à la fois inouïs, spectaculaires et troublants d’émotion et de suspens ». 

« Notre-Dame est un mythe pour tout le monde »

Tout est parti d’un coup de téléphone en pleine vacances de Noël. Jérôme Seydoux, producteur et propriétaire des Cinémas Pathé & Gaumont, au bout du fil, l’invite à déjeuner et lui transmet des documents détaillés sur l’événement. Le lendemain, après avoir tout lu d’une traite, le réalisateur accepte de se lancer dans le projet. « J’avais vu comme tout le monde beaucoup de documents, fort intéressants, mais en lisant ce qu’on m’a fait découvrir, c’est palpitant. La réalité de ces moments sont dignes des meilleurs films de fiction. » Aurait-il découvert quelque chose d’encore plus fascinant que l’exploit des pompiers ?

De son côté, Jérôme Seydoux a justifié le choix du sujet par rapport à ce que symbolise Notre-Dame. « Je suis protestant, je ne crois pas en Dieu, mais Notre-Dame est un mythe pour tout le monde. On a vécu un drame, on a tout pour faire un grand film. Jean-Jacques va le faire et ce sera un succès. »

Les plus belles cathédrales de France comme source d’inspiration

Jean-Jacques Annaud a abattu l’écriture du scénario de 80 pages pendant la période du confinement, aidé par l’un des collaborateurs fétiches de Jacques Audiard, Thomas Bidegain. Notre-Dame brûle, prévu en salles à l’automne 2021, comptera parmi les projets de « cinéma patrimonial » lancés par le groupe Pathé, comme une version des Trois Mousquetaires, préparés pour être des événements suffisants pour faire sortir le public dans les salles. 

En attendant, le cinéaste de Au Nom de la rose et de Sept ans au Tibet poursuit sa visite des plus belles cathédrales du nord de la France pour préparer son tournage, prévu en septembre. Il a déjà foulé le sol de celles de Saint-Étienne de Sens, Amiens, Noyon, Reims ou encore Saint-Denis. Reste à savoir si la sacralité des lieux sera également portée dans l’histoire de ce mythe, car Notre-Dame n’est pas seulement un bel emblème qui a brûlé.

En images : l'intérieur de Notre-Dame de Paris après l'incendie