Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Une manière originale de faire le pèlerinage de Lourdes cet été

Partager

En raison de l’épidémie de Covid-19, bon nombre de pèlerinages diocésains à Lourdes ne peuvent avoir lieu. Cependant, le diocèse de Belley-Ars propose à tous une autre manière de péleriner et de partager le message de sainte Bernadette.

Partir en pèlerinage à Lourdes n’est pas une démarche aisée… ni pour le pèlerin qui décide de sortir de son confort pour se mettre au services du plus faible, ni pour le malade qui accepte avec humilité de pleinement dépendre des hospitaliers qui s’occuperont de lui… Et pourtant, tous reviennent chaque année de cette démarche lumineux et rayonnants. La rencontre avec l’autre fut unique : en acceptant de se dépouiller et de quitter son quotidien et ses habitudes, chacun va personnellement à la rencontre de l’autre répondant à l’appel incessant du Christ d’avoir un cœur toujours plus grand et ouvert à son prochain.

Comme le précise Mgr Roland, évêque du diocèse de Belley-Ars : « Pèleriner, c’est accepter l’inconfort du voyage, le changement de lieux, d’habitat ; c’est consentir à des rencontres avec des personnes nouvelles nécessairement différentes, peut-être déroutantes parfois même dérangeantes. Pourquoi accepter tout cela ? Sinon parce que notre Dieu veut nous ouvrir à un Avenir toujours plus grand que nos habitudes et nos pensées. Cela implique de se mettre en marche pour se dépouiller, accepter d’être un parmi les autres, accepter d’être pauvre. »

Et pourtant cette année, le pèlerinage du Diocèse de Belley-Ars – prévu comme chaque année à la fin du mois de juillet – n’aura pas lieu. Comme pour beaucoup d’autres, ce diocèse ne peut prendre le risque d’envoyer en nombre des pèlerins à Lourdes. Covid-19 oblige. Qu’à cela ne tienne : sachons faire preuve de créativité et d’idées et prêtons l’oreille aux inspirations du Saint Esprit qui n’en manque jamais. L’appel a sonné comme une évidence : du 26 au 31 juillet, chaque paroissien valide et en bonne santé est invité à rendre visite à une personne proche seule ou malade afin de vivre ensemble le message de Lourdes en partageant la Parole de Dieu, en priant et en méditant le message que Marie annonça un jour à Bernadette « Je suis l’Immaculée Conception ». « La démarche est simple, explique Etienne Poisson, Directeur des Pèlerinages pour le Diocèse de Belley-Ars, nous souhaitons rendre cette rencontre fraternelle et féconde et invitons chacun à partager avec l’autre un temps particulier avec Dieu cet été. N’est-ce pas le message que le Christ nous envoie ? Lorsque deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux ».

« Je suis l’Immaculée Conception »

En lien avec le thème de l’année à Lourdes « Je suis l’Immaculée Conception », ce pèlerinage proposera chaque jour aux pèlerins, valides et malades, plusieurs démarches : à la prière et à la méditation du matin succéderont dans l’après-midi un chant et une prière à Marie avec une rubrique spéciale pour tous ceux qui souhaitent aller plus loin dans leur démarche de pèlerin. Avec la Sainte Vierge, tous seront notamment invités à méditer chaque jour un mystère du rosaire… Mystère joyeux, lumineux, douloureux puis glorieux… Et cette démarche n’est pas limitée aux seuls paroissiens du diocèse puisque le déroulé de chaque journée sera mis en ligne chaque jour sur Hozana à compter du 26 Juillet.

Et si aujourd’hui, je décidais de faire de mon été un temps fraternel et fructueux tourné vers l’autre ? Et si aujourd’hui, je choisissais de répondre à l’appel du Seigneur comme Sainte Bernadette sut le faire en son temps ? A Lourdes, les malades nous précèdent. Sainte Bernadette l’évoquait avec grande modestie et humilité : « La Sainte Vierge m’a choisie car j’étais la plus petite ». Certaine de l’Amour du Seigneur et confiante du message de Marie, sa parole continue de retentir dans nos cœurs « Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire. » Et moi, suis-je en mesure aujourd’hui de témoigner de l’Amour du Christ ? Le Seigneur ne vient-il pas frapper à ma porte aujourd’hui afin que j’ouvre mon cœur à mon prochain ?

Pour répondre à cet appel, n’hésitons pas à nous associer à cette démarche en nous inscrivant à cette retraite en ligne sur Hozana. Elle sera l’occasion d’aller à la rencontre du plus faible et peut-être même de vivre un temps tout privilégié à plusieurs avec le Christ.