Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 17 avril |
Sainte Kateri Tekakwitha
home iconActualités
line break icon

Chine : des centaines de croix démolies au prétexte d’enfreindre les règles d’urbanisme

Pascal Deloche / Godong

Une femme priant dans la cathédrale de Macao (Chine).

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 02/07/20

La campagne de répression anti-chrétienne se poursuit en Chine. En moins de trois mois, plus de 500 croix appartenant à des églises chrétiennes ont été enlevées dans la province de l'Anhui.

Le pouvoir communiste chinois continue de démolir les croix. Dans la province de l’Anhui (est du pays), près de Shanghai, depuis la mi-avril, plus de 500 croix appartenant à des lieux de culte chrétiens, que ce soit des églises catholiques ou des temples protestants, ont été enlevées des clochers. Cette répression qui émane du parti communiste n’est pas nouvelle et des milliers de croix ont déjà été retirées dans les provinces du Zhejiang, du Henan, du Hebei et du Guizhou, parfois sous prétexte de respecter les règles d’urbanisme.

De nombreuses églises à domicile ont également été fermées par les autorités. Pour certains chrétiens, l’ambition du gouvernement est clairement de faire disparaître le symbole de la foi chrétienne de la sphère publique. Si la plupart des membres du clergé local ne protestent pas face aux autorités, certains encouragent les fidèles à protéger leurs croix et à prendre des photos pour conserver des preuves.

La situation des chrétiens de Chine est préoccupante. Dès le premier jour de l’assouplissement des mesures du coronavirus dans le pays, des croix avaient été de nouveau été arrachées des toits des églises. « Le gouvernement du président Xi Jinping tente de contrôler tous les domaines de la société civile, y compris la religion », analysait alors Mgr Huber, le directeur des OPM allemandes. Et si les messes ont progressivement repris dans une partie du pays dans le respect des règles sanitaires, c’est à la condition que l’on y enseigne le patriotisme.


CORONAVIRUS CHINA

Lire aussi :
Après le confinement, la situation des catholiques chinois au cœur des préoccupations

Tags:
chinecommunismeÉglise
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
5
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement