Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Lalouvesc, le sanctuaire des missionnaires de l’intérieur

WEB2-LALOUVESC-SANCTUAIRE-CC
Commune de Lalouvesc (Ardèche).
Partager

En Ardèche, le petit village de Lalouvesc abrite une basilique dans laquelle sont conservés les ossements de saint Jean François Régis, fêté par l’Église le 15 juin. Surnommé le « marcheur de Dieu », il fait partie de ces missionnaires de l’intérieur qui ont parcouru montagnes et vallées pour annoncer l’Évangile dans les endroits les plus isolés de France.

Niché dans les montagnes ardéchoises, le petit village de Lalouvesc a de quoi séduire : des paysages à couper le souffle, de l’espace… et une basilique. Ce qui n’est pas banal pour une commune d’à peine 400 habitants. Lalouvesc a rejoint en janvier 2020, au côté de Lourdes, Rocamadour ou encore Vézelay, le clan des Villes sanctuaires.

Dans le village trône ainsi la basilique Saint-Régis dont la construction fut achevée en 1900, avec l’édification des deux flèches. Son architecte, Pierre Bossan, était pour ainis dire un spécialiste du genre. C’est lui qui avait imaginé les plans des basilique d’Ars et de Fourvière à Lyon, quelques années auparavant. « Conçue dans un style néo-byzantin, elle est trapue comme il convient à une église de montagne », précise le site du sanctuaire. Elle n’a que 11,30 mètres sous voûte pour une longueur de 50 mètres et une largeur de 20 mètres. Elle comporte deux clochers, dont les flèches s’élèvent à 37 mètres. L’extérieur, en pierres grisâtres, « est simple et dépouillé ». C’est très exactement le 20 avril 1888 que l’église fut érigée en basilique par le pape Léon XIII.

Mais qui est donc saint Jean François Régis dont cette basilique porte le nom et recueille en son cœur les ossements ? Né en 1597 à Fontcouverte, dans l’Aude, Jean François Régis témoigne « de la vitalité des premiers jésuites missionnaires de l’intérieur », détaille la Compagnie de Jésus. Il fut l’un des plus grands prédicateurs du XVIIe siècle, parcourant d’un bon pied le Velay, le Vivarais, les Cévennes et le Forez, des régions fortement marquées par les Guerres de Religion.

La basilique saint François-Régis de Lalouvesc est l’œuvre de Pierre Bossan, également architecte des basiliques d’Ars et Fourvière à Lyon.
Christian Escoffier - Imagin Création
La basilique saint François-Régis de Lalouvesc est l’œuvre de Pierre Bossan, également architecte des basiliques d’Ars et Fourvière à Lyon.

Il a témoigné de la Bonne Nouvelle de Pamiers à Billom en Auvergne, de Tournon sur le Rhône à Montpellier en passant par Toulouse. Sans relâche et sans se soucier de sa santé ou de la météo, il a volontiers placé ses pas dans ceux du Seigneur jusqu’en 1640, à Lalouvesc, où il meurt d’épuisement. Aujourd’hui, « beaucoup de pèlerins viennent boire à l’eau de la fontaine Saint-Régis, et il y a fréquemment des guérisons spirituelles et physiques », a témoigné auprès d’Aleteia il y a quelques mois le père Pierre Iratzoquy, recteur de la basilique. « Le sanctuaire de Lalouvesc est un lieu où les gens viennent chercher la paix, et où l’on devient un peu plus chrétien ».